jeudi 29 février 2024
Accueil > A la UNE > Alger et Moscou renforcent leur partenariat stratégique, témoin de la solidité de leurs relations privilégiées

Alger et Moscou renforcent leur partenariat stratégique, témoin de la solidité de leurs relations privilégiées

L’Algérie et la Russie ont signé, jeudi à Moscou, une « Déclaration de partenariat stratégique approfondi » et plusieurs autres accords visant à renforcer ce partenariat, témoignant de la solidité des relations historiques et privilégiées qu’entretiennent les deux pays.

A l’occasion de la visite d’Etat qu’effectue le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en Fédération de Russie, à l’invitation de son homologue russe, Vladimir Poutine, une déclaration conjointe sur l’approfondissement du partenariat stratégique et un total de 8 accords dans les domaines de la Justice, des Télécommunications, de l’Agriculture, de la Culture, des Ressources en eau, et de l’exploration de l’espace à des fins pacifiques ont été signés entre les deux pays lors d’une cérémonie au Kremlin.

Unis par des « relations stratégiques » depuis plusieurs décennies, Alger et Moscou ont entamé une « nouvelle étape » dans leur partenariat à la faveur de la visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui a eu droit à un accueil solennel, jeudi au Palais du Kremlin à Moscou.

Le nombre d’accords et de mémorandums d’entente signés par l’Algérie et la Russie, « traduit clairement notre ambition d’élargir les perspectives de coopération », a observé le Président Tebboune, qui s’est dit, d’ailleurs, « satisfait du niveau des relations entre les deux pays » et de « la dynamique qui les distingue ces dernières années ».

Selon le chef de l’Etat, les accords signés, « dénotent notre souci commun à intensifier et à élargir la coopération bilatérale pour la hisser au niveau de nos relations historiques qui remontent à plus de 60 ans », félicitant, à l’occasion, son homologue pour la fête nationale de son pays, célébrée le 12 juin.

Pour le président de la République, cette visite « témoigne de l’amitié profonde et de la qualité des relations existant entre les deux pays », saluant, à ce titre, l’appui de la Russie à l’adhésion de l’Algérie en tant que membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, et le soutien apporté, encore une fois, par la Russie à la demande d’adhésion de l’Algérie aux BRICS.

Qualifiant ses entretiens avec son homologue russe de « fructueux, francs et sincères », en ce qu’« ils reflètent le niveau des relations politiques privilégiées et confirment notre volonté commune de poursuivre la tradition de concertation politique établie entre nos deux pays », le président de la République a affirmé que les deux parties œuvrent à « promouvoir ces relations à travers l’encouragement des échanges économiques et commerciaux et l’établissement des partenariats, afin de bénéficier de la complémentarité économique dans les deux pays et de l’expérience de la Fédération de Russie dans tous les domaines de coopération bilatérale ».

Des relations bilatérales solides

Le Président russe, Vladimir Poutine, a souligné, de son côté, la solidité des relations unissant les deux pays, précisant que l’Algérie comptait parmi les premiers partenaires commerciaux de la Russie.

Il a estimé, à cet égard, que l’inauguration d’une stèle commémorative du fondateur de l’Etat algérien moderne, l’Emir Abdelkader dans une place en plein centre de Moscou « témoigne de la solidité des relations bilatérales unissant la Russie et l’Algérie ». La stèle a été inaugurée mercredi à Moscou par le Président Tebboune.

Le Président Poutine s’est félicité, en outre, de « la coopération entre les deux pays, notamment dans le cadre de l’Opep+ et du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) », qui est de nature à « assurer la stabilité du marché des hydrocarbures », affichant la volonté des deux pays d’intensifier la coopération dans le domaine de l’exploration et de la production d’hydrocarbures, mais aussi dans le domaine de l’énergie nucléaire, particulièrement sur le plan médical ou agricole.

Il annoncé, à ce titre, la tenue de la 11e session de la commission mixte algéro-russe au deuxième semestre 2023 à Moscou, soulignant que celle-ci se penchera sur l’examen du renforcement des contacts et de l’investissement.

Le président russe a soutenu également que l’élection de l’Algérie en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU permettra de « dynamiser la coopération dans ce cadre » et d' »intensifier les contacts ».

Sur le plan international, le Président Tebboune, a exprimé sa satisfaction pour « la convergence des vues » sur les dossiers évoqués lors des entretiens avec son homologue russe, notamment sur les questions sahraouie, palestinienne, la situation au Sahel et au Moyen Orient, ou encore en Libye.

Il a réitéré, à l’occasion, la position de l’Algérie qui œuvre pour une solution pacifique aux crises en Libye et au Mali, réaffirmant sa conviction que le règlement de la crise au Mali « ne se fait pas par la force, mais à travers l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation ».

Il a tenu, par ailleurs, à remercier, le président russe pour avoir « accepté la médiation de l’Algérie dans le conflit opposant actuellement la Russie, pays ami, à l’Ukraine », s’engageant à être « à la hauteur de cette confiance ».

Remerciant l’Algérie et le président Tebboune pour « cette disposition à fournir des efforts de médiation dans le conflit opposant son pays à l’Ukraine », le président russe a indiqué avoir présenté au Président Tebboune « la vision russe, les origines de ce conflit, et les circonstances qui l’entourent ».

Il a fait savoir, à ce propos, qu’il recevra, samedi, des chefs de délégations du continent africain pour débattre de l’initiative, rappelant que l’Algérie est membre du groupe de contact de la Ligue arabe sur l’Ukraine.

Lors du troisième jour de cette visite, le président de la République, a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative du Soldat inconnu au centre de Moscou.

Lors de cette cérémonie de recueillement, la Garde d’honneur russe a rendu les honneurs au Président Tebboune, avant d’écouter les hymnes nationaux des deux pays.

M. B.