vendredi 30 septembre 2022
Accueil > A la UNE > Festival culturel européen: des artistes femmes de 15 pays animeront la 22e édition

Festival culturel européen: des artistes femmes de 15 pays animeront la 22e édition

Des représentations musicales animées exclusivement par des artistes femmes, revisiteront le patrimoine musical de 15 pays européens, participant au 22e Festival culturel européen en Algérie, prévu du 23 juin au 1er juillet à Alger, Oran et Constantine, indiquent les organisateurs.

Placée sous le thème « Musiqu’Elles », la 22e édition de ce festival, dont la soirée inaugurale sera animée à Alger, au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi, par la chanteuse Samira Brahmia, est entièrement dédiée à l’Art féminin, représenté par une pléiade d’artistes, algériennes et européennes.

« Cette année, nous sommes fiers de mettre la gent féminine sur le devant de la scène », a déclaré l’ambassadeur de la Délégation européenne en Algérie, Thomas Eckert, lors d’une conférence de presse animée mardi au TNA, avant d’ajouter que ce festival était également « un exemple de soutien pour les femmes artistes et les femmes en général ».

Quinze pays de l’Union européenne, dont le Portugal, les Pays Bas, l’Italie, la Suède, la République Tchèque, l’Allemagne ou encore la Belgique, présenteront des spectacles diversifiés alliant plusieurs genres de musique, « de la pop au jazz, du rap à la musique du monde, de la musique classique à celle traditionnelle, en plus de quelques prestations de danse ».

Le public aura ainsi à apprécier parmi les artistes au programme de ce festival, les algériennes Yousra Boudah, Karima Ammar Mouhoub et la palestino-danoise Simona Abdellah, en plus du conteur Fayçal Belattar.

Soumis à une billetterie au coût symbolique, les spectacles de cette 22e édition sont également programmés, au-delà d’Alger, à Oran à la Salle Maghreb et à Constantine au Théâtre Régional Mohamed Tahar-Fergani.

Créé en 2000, le Festival culturel européen se veut être une « opportunité de promotion du dialogue, de la pluralité et de la diversité culturels entre l’Algérie et les pays de l’Union européenne et un « soutien au monde artistique », sévèrement impacté durant plus de deux ans, par la pandémie de la Covid-19.