vendredi 30 septembre 2022
Accueil > A la UNE > JM : le karaté algérien fait sensation à Oran

JM : le karaté algérien fait sensation à Oran

Le karaté algérien a marqué de son empreinte la première journée de compétition des Jeux méditerranéens d’Oran, disputée dimanche, en remportant une moisson de cinq médailles (4 or et 1 argent), qui a propulsé l’Algérie à la 1ère place du classement provisoire des médailles.

Sylia Ouikene, Louiza Abbouriche, Chaima Midi et Oussama Ziyad se sont fortement distingués, en remportant le vermeil, dans des finales très disputées, face à des adversaires, difficile à manier.

Engagée dans la catégorie des 50kg, Ouikene s’est imposée assez facilement face à l’Egyptienne Reem Salama (5-0), sous les applaudissements d’un large public, venu soutenir et encourager leurs représentants.

Ce premier titre a boosté les autres finalistes algériens, à l’image de Louiza Abbouriche (-55 kg) qui a ajouté, la seconde médaille d’or, après avoir dominé l’Egyptienne Ahlam Youssef (4-1).

Comme dit l’adage « Jamais de deux sans trois ». La jeune Chaima Midi (61kg) a ajouté sa pierre à l’édifice en décrochant la troisième breloque en Or de la journée, en s’imposant devant la redoutable adversaire tunisienne, Wafa Mahdjoub, qui lui a résisté, avant de perdre (3 à 2).

La domination du karaté algérien a été confirmée par un 4e titre méditerranéen, gagné par Oussama Ziyad (-75 kg), au bout d’un combat âprement remporté devant l’Egyptien Abdelaziz Abdallah (5-4).

Le presque sans faute du karaté algérien, lors de cette 1re journée a été achevé par une médaille d’argent obtenue par Alaa Selmi (-60 kg), défait en finale (5-0), par le solide turc Eray Samdan.

La 1re journée des JM d’Oran, a également été marquée par la distinction des lutteurs gréco-romain algériens, comme à son habitude dans les grands événements. En effet, les athlètes Sid Azara Bachir (87 kg), Abdelkrim Ouakali (77 kg) et Ishak Ghaiou (67 kg), sont assurés d’ores et déjà des médailles d’argent.

Qualifiés pour les finales de leurs catégories respectives, les trois lutteurs sont bien partis pour décrocher les premières places du podium.

Azara (87kg), médaillé d’argent aux JM 2018 de Tarragone (Espagne) s’est qualifié aux dépens du Turc Ali Cengiz (4-0). Son coéquipier, Ouakali (77kg), champion d’Afrique en titre, a fait de même face au Croate Kamenjasevic (12-3), tandis qu’Ishak Ghaiou (67kg) a disposé de l’Egyptien Omar Abdelrahim, le favori de cette catégorie.

« Nous avons déjà assuré trois médailles d’argent, faisant déjà mieux que la précédente édition, mais nos objectifs ne devront pas s’arrêter en si bon chemin. », a indiqué à l’APS Messaoud Zeghdane, l’entraîneur national de la lutte gréco-romaine.

De leur côté, les boxeurs Jugurtha Ait-Bekka (69 kg) et Younes Nemouchi (75 kg) se sont qualifiés aux quarts de finale.

La 1re journée de compétition des JM-2022, a aussi été marquée par la victoire surprise de l’équipe de football U18 devant l’Espagne (1-0), dans son match inaugural du groupe A, grâce à Mehdi Push-Herrantz (14e).

En volley, la sélection masculine algérienne a raté son entrée en lice dans le tournoi, en s’inclinant au bout d’un match très disputé face à la Turquie 3-0 (22-25, 23-25, 23-25), de même que leurs compatriotes féminines qui ont essuyé une sévère défaite face aux turques (16-25, 4-25, 13-25).

En tennis de table, l’équipe algérienne composée de Sami Khrouf et Mehdi Bouloussa s’est qualifiée pour les quarts de finale en battant, lors de son dernier match la Libye (3-0), après sa défaite devant l’Egypte (1-3).

D’autres médailles pourront s’ajouter à la moisson algérienne, lors de la 2e journée, lundi, avec au programme des finales en karaté et en lutte gréco-romaine.

APS