dimanche 5 février 2023
Accueil > A la UNE > L’intelligence artificielle ChatGPT affole le monde des nouvelles technologies

L’intelligence artificielle ChatGPT affole le monde des nouvelles technologies

Certains disent que les jours de Google sont comptés. ChatGPT, la première interface de conversation avec une intelligence artificielle, est disponible gratuitement, et les dialogues public/machine offerts depuis moins d’un mois sont déconcertants. Vous avez une interrogation ? ChatGPT vous répondra très clairement. 

ChatGPT, c’est l’addition d’un outil de chat (conversation, en anglais) et d’un Generative Pre-trained Transformer (GPT), soit une intelligence artificielle générative de texte. Il vous est donc proposé de converser avec une intelligence artificielle entraînée pour répondre à tout type de question, et ça marche en français remarquablement bien.

Dans ses précédentes versions, l’outil intelligent a d’abord absorbé une quantité énorme de textes disponibles, via du machine learning. Grâce à une opération de fine tuning, avec des humains cette fois-ci, la machine s’est ensuite améliorée pour s’adapter à la nouveauté et aux difficultés du jeu de la conversation avec des cerveaux humains. (Yann Le Cun du Collège de France explique ici les modalités de l’apprentissage d’une machine)

À l’origine de ChatGPT, OpenAI. Cette entreprise a été fondée en 2015 par Sam Altman (il vient de San Francisco et exactement de l’impressionnant incubateur de start-up Y combinator) et d’autres experts, dont les non moins célèbres Peter Thiel et Elon Musk. Ce dernier s’est retiré du projet en 2018, car selon lui : « OpenAI est né comme un organisme open-source et non-lucratif et aucun de ces deux adjectifs n’est encore vrai à ce jour. » L’entreprise a reçu 1 milliard de dollars de Microsoft en 2019, l’open source s’est refermée et gageons que beaucoup d’argent est en jeu autour de ce nouvel usage technologique. Open AI avait lancé il y a quelques mois DALL E une intelligence artificielle qui elle, sans conversation, pouvait créer des images à partir de texte. Les résultats et la capacité créative de la machine ont été un tsunami chez les graphistes et créateurs d’images.

Plus d’un million d’utilisateurs en cinq jours

Sam Altman, le directeur général d’OpenAI, affirme que la barre du million d’utilisateurs a été franchie en cinq jours pour ChatGPT. Facebook avait mis dix mois pour obtenir un tel taux d’adhésion. Et l’enthousiasme est débordant pour cette nouvelle conversation humain/machine, la Silicon Valley est en ébullition, tout comme les fans de la tech et les analystes…

ChatGPT est une interface pour l’instant très simple à utiliser. Après un bonjour de circonstance, la machine nous demande ce sur quoi on s’interroge. Affleure alors la curieuse nécessité psychologique de dialoguer avec une machine, pas forcément évidente de prime abord, mais très vite la conversation se révèle fluide et riche. ll faut juste s’efforcer de formuler des questions pour obtenir des réponses.

Didactique, pédagogique, ChatGPT répond à toutes les questions scientifiques, les interrogations d’histoire, etc. On comprend très vite ce que cette intelligence artificielle nous explique, sur n’importe quel sujet. « Sa réponse à la question : « que faire si quelqu’un a une crise cardiaque » était d’une clarté et d’une pertinence assez incroyable », a expliqué à l’AFP Claude de Loupy, dirigeant de Syllabs, entreprise française spécialisée dans la génération automatique de texte. Et quand un utilisateur mixe les réponses de ChatGPT avec les illustrations proposées par Dall E, cela donne une histoire pour enfants en quelques questions.

Ouest France s’est également essayé à l’exercice, en demandant ChatGPT de détailler la recette pour faire des crêpes. La réponse est imparable. On découvre aussi dans Numerama que la machine est capable de rédiger un texte sur n’importe quel sujet selon le style d’un auteur connu. Les résultats sont à chaque fois très rapides et bluffants pour les amoureux de Marguerite Duras comme ceux d’Eminem.

Le fil Reddit sur certaines conversations avec la machine est édifiant et drôle.

Beaucoup se sont évertués à détecter des erreurs dans certaines réponses. Il y en a en effet, mais ChatGPT est une machine qui apprend de ses erreurs. Donc plus ils seront nombreux à piéger la machine, plus elle apprendra en quelque sorte… Pour les informaticiens, les réponses proposées par ChatGPT semblent vertigineuses, car écrire du code, le vérifier ou le corriger, semble extrêmement facile pour cette machine. Tout comme détecter des failles de sécurité. C’est abyssal et les retombées de ce tout récent dialogue avec la machine ne font que commencer. Comment dire, ça va trop vite ?

Une technologie tellement impressionnante qui fait dire à Paul Bucheit créateur de Gmail : « Google est fini. » Il n’est pas le seul à le penser, car, quand le moteur de recherche ne fait « qu’indexer », ChatGPT offre une réflexion et des solutions adaptées à la demande. « Ce que le moteur de recherche a fait aux Pages jaunes en les rendant obsolètes, ChatGPT va le faire à Google », ajoute Paul Bucheit. Et il le démontre en une série de tweets.

« Cette révolution technologique est irréversible »

« L’intelligence artificielle est la possibilité de changer beaucoup de choses dans la vie courante », proclame Sam Altman de OpenAI. « Cette révolution technologique est irréversible », écrit-il dans une note de blog et il insiste sur l’incroyable changement que cet outil va provoquer dans nos vies. Il se montre aussi prudent sur ChatGPT qui n’est en fait qu’une « démo précoce de ce qui est possible ». Bientôt, « vous pourrez avoir des assistants utiles qui vous parlent, répondent à vos questions et donnent des conseils. Plus tard, vous aurez quelque chose qui effectuera les tâches pour vous. »

À l’usage, on a réellement l’impression de parler à un ami très, très intelligent, presque drôle, et toujours demandeur de nos questions… Un peu comme si on avait une conversation passionnée avec son navigateur GPS ou avec le robot Hal dans le film 2001 l’odyssée de l’espace, et toujours avec la même sensation de vertige : la machine ne se repose jamais, pense plus vite que nous et va-t-elle nous dépasser ? « Il y a quelques années, les chatbots avaient le vocabulaire d’un dictionnaire et la mémoire d’un poisson rouge. Aujourd’hui, ils sont bien meilleurs à réagir de façon cohérente en fonction de l’historique des requêtes et réponses. Ce ne sont plus des poissons rouges », note Sean McGregor, un chercheur qui compile des incidents liés à l’IA sur une base de données.

Le loup ChatGPT est-il entré dans la bergerie technologique ?

Ce type d’intelligence ne représente-t-il pas un certain danger ? Paul Kedrosky, expert, le craint, il utilise l’analogie de la robotisation pour exprimer sa méfiance, voire sa peur. Ainsi, robotiser une usine, même si cela provoque un choc dans les méthodes de travail, ne risque pas de la transformer à terme. Les robots mécaniques ne sont pas faits pour chercher eux-mêmes à améliorer le travail, voire à bousculer les habitudes dans l’usine et modifier les achats externes de l’entreprise. Une intelligence artificielle comme ChatGPT pourrait proposer une telle révolution dans le travail, et avec générosité. Il exprime déjà des doutes dans les travaux de ses élèves qui utilisent ce générateur de texte pour leurs travaux écrits. Tout cela est extrêmement dangereux selon lui : « il faut retirer ChatGPT immédiatement du marché. »

Le loup ChatGPT est-il entré dans la bergerie technologique ? Sam Altman, cofondateur et patron d’OpenAI, s’en défend : « Il est intéressant de voir les gens se demander si les systèmes d’IA (intelligence artificielle) devraient se comporter comme les utilisateurs le souhaitent ou comme les créateurs l’ont prévu. » Mais qu’a-t-il prévu ? Ou plutôt que prévoit cette intelligence artificielle pour nos futures technologiques ? Peut-on lui laisser, en confiance, les prises de décision dans nos vies ? « Le débat sur quelles valeurs donner à ces systèmes va être l’un des plus importants qu’une société puisse avoir » appuie Sam Altman.

Certains parlent d’une prochaine version de ChatGPT payante ? Des spéculations, fondées, sur une version GPT4 qui serait déjà en beta test, font déjà beaucoup parler… Alors ? Pour se loguer et tester (c’est facile et c’est gratuit) c’est ici. Le chat, l’outil de conversation, est là. À vous de dialoguer avec la machine :

Vous : Bonjour !

ChatGPT : Bonjour ! Comment puis-je vous aider aujourd’hui ?

T. B.