dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Opéra d’Alger : le spectacle « Djazair zinet el bouldane » présenté au public

Opéra d’Alger : le spectacle « Djazair zinet el bouldane » présenté au public

Le spectacle « Djzazair zinet el bouldane », une fusion originale entre la musique symphonique universelle et le répertoire classique algérien, a été animé jeudi soir à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih en ouverture du programme culturel et artistique de l’établissement pour la saison 2022-2023.

Produit par l’Opéra d’Alger dans le cadre des festivités célébrant le 60e anniversaire de l’indépendance, le spectacle associe les trois ensembles artistiques de l’opéra, à savoir l’orchestre symphonique, l’orchestre andalou et celui du Chœur (chorale).

Sous la direction artistique de Fatma-Zahra Namous, cette création allie musique, chant et narration avec la participation du conteur Abdelmoumène Houa.

Sous la direction de Lotfi Saidi et Najib Kateb pour les ensembles symphonique et andalou, musiciens, chanteurs et choristes ont revisité de célèbres pièces puisées dans le riche répertoire universel symphonique et la musique algérienne.

Les musiciens ont revisité, deux heure durant, plusieurs pièces symphoniques, du chaabi et de l’andalou. En chœur ou en solo, les trois orchestres ont offert un tableau qui suggère la communication entre une génération prometteuse de jeunes talents et leurs prédécesseurs.

« Qolouli ya samaine », célébre chanson de Abdelmadjid Meskoud, « Dzair nchalah ad tehlud » de Cherif Kheddam, « Aya haddad n el fetta » de Samy El Djazairi ou encore « El hamdou li allah », une chanson emblématique du cardinal Hadj M’hamed El Anka, dédiée à l’indépendance de l’Algérie , ont été parmi les pièces exécutées lors de cette soirée qui a drainé un public nombreux.

La directrice de l’Opéra d’Alger, Fatma-Zohra Namous Senouci, a souligné en marge du spectacle que « Djazair zinet el bouldane », présenté en ouverture de l’année culturelle et artistique 2022-2023 de son établissement, marque aussi les festivités célébrant le 60e anniversaire de l’indépendance. Le spectacle, a-t-elle détaillé, est une « fusion entre trois grands ensembles de l’opéra d’Alger », à savoir les orchestres symphonique et andalou et la chorale. C’est un « hommage aux artistes qui ont chanté et marqué, par leur création artistique, l’histoire de l’Algérie », a-t-elle dit.

Le programme d’ouverture de l’Opéra prévoit également un concert de l’interprète de l’andalou, Lila Borsali, en plus d’une soirée dédiée au chant religieux à l’occasion de la célébration du Mawlid Ennabaoui.