mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Oran : le tourisme à El Bahia acquiert une renommée mondiale

Oran : le tourisme à El Bahia acquiert une renommée mondiale

Oran a réalisé, au fil des années, de nombreux acquis dans le domaine du tourisme, à la lumière d’indicateurs positifs qui prédisent plus de réalisations dans ce secteur, transformé en une industrie commercialisant une destination devenue mondialement recherchée dans un marché largement dominé par la concurrence.

La capitale de l’ouest du pays a su relever le défi de développer le secteur et de devenir une zone attractive pour les touristes locaux et étrangers, grâce à la politique de l’Etat visant à offrir un climat propice aux investissements et à l’élaboration du plan directeur de l’aménagement touristique à l’horizon 2030, qui s’inscrit dans le cadre du schéma directeur de l’aménagement du territoire et d’ouverture au monde virtuel et à la numérisation.

Grâce à ses potentialités touristiques, historiques et culturelles, Oran qui, dans les premières années de l’indépendance disposait de quelques structures d’accueil anciennes, a pu se tourner résolument vers une nouvelle conception du tourisme, au fur et à mesure que la wilaya se développait, disposant ainsi d’un marché touristique avec de nouveaux modèles, ce qui en fait une destination tout au long de l’année, attirant les touristes qui admirent la beauté de cette ville surplombant la mer Méditerranée.

A titre indicatif, la ville d’Oran a accueilli, en septembre dernier, plus de 500 touristes étrangers, pour la plupart de nationalité américaine, qui sont venus à bord des deux navires de croisière « Silver Cloud » et « The World », où des circuits à travers plus de 20 itinéraires touristiques leur ont permis de découvrir, pour la première fois, la destination Algérie en général et Oran en particulier.

Quelque soient les choix, le visiteur trouve son bonheur à Oran où le tourisme balnéaire occupe la première place dans les destinations d’attractions touristiques et considéré comme le produit touristique le plus prospère, comptant 35 belles plages, s’étendant sur 120 km, réparties sur neuf communes dont 12 plages dans la commune d’Aïn El-Turck, regroupant 63 établissements hôteliers offrant divers services et équipés de moyens de distraction, situés en majorité sur la corniche oranaise, le joyau de la côte de la wilaya.

Grâce à cette bande côtière, Oran est devenue pionnière dans le domaine du tourisme médical, puisqu’il existe actuellement deux centres de thalassothérapie dans la daïra d’Aï El-Turck, un dans le complexe touristique « Les Andalouses » relevant du secteur public et le second dans le complexe touristique « New Beach » qui est un investissement privé. Ces deux centres de thalassothérapie seront renforcés par une troisième installation privée, la plus grande du pays, qui sera réalisée dans la commune de Mers El Hadjadjet et sera prête au cours du premier trimestre 2023, a indiqué à l’APS le directeur du Tourisme et de l’Artisanat, Belabbes Belkaïm Omar.

Oran développe également un nouveau modèle touristique, représenté par le « tourisme chez les famille » », où certains habitants des zones côtières ont recours à la location de leur logement ou de chambres à des estivants venus de tous bords.

La ville, au caractère urbain distingué et pôle économique par excellence, offre aussi un environnement propice au tourisme d’affaires, en accueillant de nombreux forums, séminaires, manifestations, ateliers, salons économiques nationaux et internationaux, qui attirent des milliers de professionnels dans diverses disciplines.

Ses sept forêts récréatives d’une superficie totale de 225 hectares sont également une destination de choix pour les visiteurs, où les associations organisent périodiquement des campings familiaux, des randonnées pédestres et des courses de vélo en utilisant des moyens respectueux de l’environnement.

Ces modèles touristiques sont venus promouvoir le tourisme culturel, qui est l’épine dorsale du marché touristique d’Oran, d’autant qu’il regorge de sites archéologiques et historiques divers, de mosquées et de zaouias anciennes, ainsi que d’événements sociaux, tels que waâdate dont celles « Sidi El-Hasni » et de « Lalla Halima », et d’autres manifestations qui attirent beaucoup de touristes.

Des installations et des investissements pour promouvoir le produit touristique

Ces potentialités sont un facteur d’attraction de nombreux investisseurs, en plus de la simplification des démarches administratives, d’accompagnement permanent dans la réalisation des projets et de la disponibilité dans la wilaya de diverses structures de base, dont le port, l’aéroport, le réseau de transport et d’autres installations qui contribuent au développement du marché touristique dans la région, selon le chef de service des activités touristiques à la direction du secteur.

Le parc hôtelier comprend 193 établissements, d’une capacité totale de 19.302 lits, répartis entre les différentes communes de la wilaya, dont la plupart sont urbaines, a indiqué Mourad Boudjenane, soulignant que ces structures classées de zéro à cinq étoiles offrent 4.941 emplois directs. Il existe, à l’heure actuelle, 108 projets en cours de réalisation d’une capacité de 19.202 lits qui permettront la création de 6.783 emplois et ces projets connaissent un taux d’avancement des travaux jugé remarquable, sachant que 8 projets d’une capacité de 610 lits ont été achevés et entreront en exploitation prochainement.

La wilaya d’Oran compte huit zones d’expansion touristique, selon le même responsable, qui a indiqué que « l’étude de ces zones, qui sont supervisés par l’Agence nationale de développement du tourisme, est entrée dans sa phase finale, qui travaille à incarner la vision du ministère concerné soucieux d’y fournir tous les services et de diversifier le tourisme ».

La direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Oran s’est attelée à développer le produit touristique en proposant 20 circuits touristiques comprenant plus de 20 monuments, dont la majorité sont classés au niveau national dans la liste du patrimoine national pour améliorer le service au profit des visiteurs et suivre le développement qu’Oran a connu dans le domaine des structures hôtelières.

Il était alors nécessaire de développer divers circuits touristiques pour créer un nouvel essor dans le domaine des circuits et séjours touristiques qui contribueraient à attirer les touristes, soutenu par une application baptisée « Visiter Oran » qui propose de découvrir Oran, a fait savoir M. Boudjenane.

Afin de valoriser ces sites, les circuits ont été préparés en garantissant le transport et la mise en place de panneaux indicateurs promouvant les sites archéologiques et historiques, tout en fournissant des guides touristiques pour faire vivre au visiteur une expérience touristique intégrée, notant que la direction du tourisme et de l’artisanat a formé 193 nouveaux guides touristiques pour renforcer ceux actuellement en activité, en plus d’expositions de produits de l’artisanat organisées au niveau de ces circuits.