mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Royaume-Uni : le vent en poupe, le Parti travailliste veut renouer les liens avec l’UE

Royaume-Uni : le vent en poupe, le Parti travailliste veut renouer les liens avec l’UE

Au Royaume-Uni, le Parti travailliste tient son congrès annuel jusqu’à mercredi, à Liverpool. Le premier parti d’opposition bénéficie d’une position favorable dans les sondages, inédite depuis des années et dépasse même les conservateurs dans l’opinion. L’enjeu donc pour ce congrès est de se présenter comme un parti de gouvernement, au-delà de l’opposition. Et l’un des thèmes de campagne du parti à la rose : le Brexit.

À l’entrée du Centre des congrès de Liverpool, David scande des slogans anti-Brexit. Il regrette une absence de débat au sein des travaillistes : « On doit resserrer nos liens avec l’Union européenne et le marché unique. Il faut qu’on ait cette discussion. Mais le parti souhaite éviter la controverse, ils veulent d’abord se faire élire au gouvernement. »

Pourtant, le Labour est clair : pas de retour sur le Brexit, mais une amélioration de la relation Londres-Bruxelles. « Il est plus que temps que nous reprenions le contrôle de notre relation à l’Europe ! Des milliers d’entreprises ont cessé de commercer avec l’Europe ces trois dernières années, nos exportations ont baissé d’un tiers. Vous ne pouvez pas être pro-croissance si vous n’êtes pas pro-européen », clame Stella Creasy, députée.

Dans un souci d’apaisement, David Lammy, porte-parole aux affaires étrangères, souhaite que Liz Truss saisisse la main tendue par Emmanuel Macron avec son idée de communauté politique européenne. « Ce sont nos alliés ! Un gouvernement travailliste normaliserait nos liens avec nos alliés et partenaires les plus proches. Le ton du gouvernement actuel est propice à la continuation des différends. Cela m’inquiète grandement », confie-t-il.

Le parti souhaite désormais faire preuve d’initiatives pour reprendre une place sur la scène internationale.

E. V.