lundi 6 février 2023
Accueil > A la UNE > Coupe du monde 2022 : la France écarte le Maroc et défiera l’Argentine en finale

Coupe du monde 2022 : la France écarte le Maroc et défiera l’Argentine en finale

La France a mis fin mercredi au beau parcours du Maroc en battant les Lions de l’Atlas (2-0). Les Bleus joueront leur deuxième finale consécutive face à l’Argentine et tenteront, dimanche, de réussir un doublé historique.

La gestion de l’émotion face au poids de l’histoire. Après un parcours haut en couleur, en éliminant l’Espagne et le Portugal lors des matchs couperets, le Maroc avançait vers la première finale de la compétition reine pour le continent africain.

Cette affiche inédite, qui a donné des frissons aux 68 274 spectateurs du stade Al-Bay situé à Al-Khor, dont les tribunes étaient principalement garnies par les fans des Lions de l’Atlas, véritable marée rouge, s’est soldée par la victoire des Bleus (2-0). La France qui a perdu contre la Tunisie en phase de poules (1-0), n’a pas tremblé contre cette deuxième équipe maghrébine.

Est-ce que la marche était trop haute pour les Lions de l’Atlas ? Les champions du monde en titre n’ont pas tardé à ouvrir le score dès la cinquième minute. Après un ballon de Kylian Mbappé dévié par Achraf Dari, Théo Hernandez trompe Yassine Bounou d’une demi-volée croisée dans la surface. Un geste acrobatique qui permet aux Bleus de planter le décor.

Jawad El-Yamik touche le poteau

À la 17e minute, Olivier Giroud, en contre-attaque, n’est pas loin du doublé quand son ballon heurte le poteau droit de Bounou, impérial durant tout le tournoi des Lions de l’Atlas.

Les Marocains tentent la révolte, quand Azzedine Ounahi force Hugo Lloris à la parade après une frappe enroulée (10e). Ou sur ce coup franc d’Hakim Ziyech repoussé par les hommes de Didier Deschamps (15e). En fin de première période, après un retourné acrobatique de Jawad El-Yamik, Lloris repousse le cuir qui touche le poteau droit (44e).

En seconde période, le Maroc, coriace, met le pied sur l’accélérateur, bouscule les Bleus à plusieurs reprises, comme lorsque Youssef En-Nesyri est devancé in-extremis par Ibrahima Konaté, après un centre de Yahya Attiyat-Allah (54e). Tout juste entré en jeu, Zakaria Aboukhlal tente une tête sur un centre (67e).

Un joueur phare du PSG sera sacré…

Sauf que la France n’a jamais perdu un match de Coupe du monde lorsqu’elle menait à la mi-temps. Les Bleus inscrivent le deuxième but de la rencontre grâce à Randal Kolo Muani, alors que le ballon roule dans la surface après un tir de Mbappé (79e). Cette défense marocaine imprenable, qui avait expédié les Espagnols et les Portugais à la maison, cède deux fois.

Au bout de ce tournoi atypique et décrié, organisé pour la première fois en fin d’année civile et au Moyen-Orient, le Parisien Mbappé affrontera son coéquipier Messi dimanche 18 décembre à Lusail.

Mbappé est à une victoire d’entrer dans la légende du football en devenant double champion du monde avant ses 24 ans, comme le Brésilien Pelé en 1962. Messi, 35 ans, attend toujours son premier sacre pour sa cinquième participation à un Mondial. La finale consacrera de toute façon un joueur du Paris Saint-Germain, propriété du Qatar.

B. M.