mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Traversée du « Tassili II » Marseille-Skikda quasiment vide: une action délibérée avec complicité

Traversée du « Tassili II » Marseille-Skikda quasiment vide: une action délibérée avec complicité

Les résultats préliminaires de l’enquête diligentée dans l’affaire du navire « Tassili II » ayant effectué, début juin, une traversée Marseille (France)-Skikda quasiment vide montrent qu’il s’agissait d’une « action délibérée avec la complicité des responsables de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV) », a affirmé mardi, dans un communiqué, le Procureur de la République près le Pôle pénal national économique et financier de la Cour d’Alger.

« Selon les résultats préliminaires de l’enquête, il s’agit d’une action délibérée avec la complicité des responsables de l’entreprise, d’autant que le recours à la réquisition d’un navire vide se fait uniquement en cas d’importantes réservations à l’étranger », a précisé le communiqué.

Les résultats préliminaires montrent également « la réalisation, de manière délibérée, de réservations virtuelles sur le système de réservations de l’entreprise au niveau central pour empêcher les voyageurs de faire des réservations », a ajouté la même source.

« Ces faits ayant coïncidé avec la traversée Marseille-Alger effectuée par le +Badji-Mokhtar III+ le 02/06/2022 et faisant l’objet d’une enquête au niveau du Pôle pénal national économique et financier, le juge d’instruction en a été saisi pour verser ces informations au dossier d’instruction ouvert à son niveau contre les mêmes accusés », selon le communiqué.

Quant aux tenants et aboutissants de cette affaire, et en vertu de l’article 11 du code de procédure pénale, le parquet de la République près le Pôle pénal national économique et financier de la Cour d’Alger informe l’opinion publique, « qu’en date du 27 juin courant une saisine est parvenue du parquet près le tribunal de Skikda avec un rapport sur les faits, ainsi que les procédures de l’enquête menée par les services de la police judiciaire le 14 juin sur une affaire de corruption ayant entrainé préjudice aux citoyens et à l’ENTMV suite à la traversée effectuée sans passagers par le navire algérien +Tassili II+ le 1er juin courant Alger-Marseille avant de regagner le lendemain le port de Skikda étant quasi-vide avec à bord seulement 39 voyageurs et 21 véhicules ».

Et de souligner qu’en dépit de « la capacité du navire qui est de l’ordre de 1300 passagers et plus de 300 véhicules, un bon nombre de citoyens désirant voyager n’ont pas pu réserver sous toutes les places ayant été réservées au préalable ».