mardi 23 avril 2024
Accueil > A la UNE > 74e session du Club de Presse Ooredoo L’Intelligence Artificielle décortiquée aux journalistes

74e session du Club de Presse Ooredoo L’Intelligence Artificielle décortiquée aux journalistes

Poursuivant ses activités dans le cadre de son Club de Presse, Ooredoo a organisé une nouvelle session de formation au profit des journalistes sous le thème : « La Technologie, l’homme et l’intelligence artificielle ».

Cette 74e session de formation, organisée ce lundi 19 juin 2023, au niveau de Akadimia, l’Ecole de formation de Ooredoo à Alger, a été dispensée par Dr Ali Kahlane, consultant-formateur en transformation numérique, cybersécurité et Intelligence Artificielle.

Saisissant cette occasion, M. Ramdane Djezairi, Directeur des Affaires Corporatives à Ooredoo, a ouvert cette nouvelle session par un rappel sur la 16e édition du concours journalistique Media Star, dont le dernier délai pour le dépôt des candidatures est prévu pour le mardi 27 juin 2023 à 17h00.

Dans son introduction, Dr Ali Kahlane a entamé sa présentation par une définition générale de l’Intelligence Artificielle (IA), ses origines, ses usages et pratiques dans la vie de tous les jours, en mettant en lumière les quatre personnalités à l’origine de l’Informatique et de l’Intelligence artificielle qui ont marqué l’histoire à travers leurs travaux, à savoir Al Khawarizmi, Al-Jazari, Alan Turing et Claude Shannon.

L’expert en IA a ensuite souligné que sans les mathématiques et les algorithmes, il n’y aurait eu point d’IA. Ils sont un élément clé de l’IA et les travaux d’Al-Khawarizmi ont jeté les bases de cette discipline, en contribuant au développement des outils mathématiques nécessaires à la création de systèmes intelligents.

Retraçant le résumé chronologique du développement de l’intelligence artificielle sur plus de 70 ans, le conférencier a évoqué les étapes cruciales qui ont impacté le progrès de l’IA tel que « le Premier Hiver » (années 1970) caractérisé par le manque de puissance des ordinateurs, et le deuxième hiver de l’IA (années 1980-1990) caractérisé par le manque de financements. Il a également souligné que l׳IA a beaucoup évolué grâce à la vitesse de traitement, l’émergence du Cloud computing et du Big data.

Dans la deuxième partie de la formation, le formateur a évoqué les différentes thématiques liées à l’IA, notamment sa relation avec les ordinateurs, l’IA et la robotique des industries, des entreprises et des institutions, ainsi que la robotique sociale et ChatGPT.

Poursuivant sa formation, l’expert en IA a rappelé le potentiel de la ressource de l’IA Algérienne soutenu par la volonté de l’Etat qui a élaboré une stratégie nationale axée sur le développement des capacités nationales dans ce domaine, notamment en termes d’enseignement, de formation, de recherche et de développement.

Abondant dans le même sens, Dr Ali Kahlane a affirmé que plusieurs universités algériennes offrent des formations en Master et en Doctorat dans les domaines en rapport avec l’IA. Il a rajouté que cette démarche a été renforcée par le lancement en 2021, de deux écoles spécialisées dans le domaine, à savoir : l’Ecole Nationale Supérieure de l’Intelligence Artificielle et l’Ecole Nationale Supérieure des Mathématiques.

Avant de clôturer la formation, le conférencier s’est longuement attardé sur les avantages, contextualisés à l’Algérie, de l’IA, qui offre entre autres des opportunités considérables pour stimuler le développement économique et la compétitivité. Il a expliqué également qu’en adoptant une approche éthique et transparente, en évitant les biais culturels et en garantissant la protection des données, l’IA peut être intégrée harmonieusement au sein de la société algérienne, favorisant le progrès et la prospérité.

« En adoptant l’IA de manière responsable et en soutenant la formation et la reconversion des emplois, les avantages de la technologie pourront être répartis équitablement au sein de la société », a poursuivi le formateur, avant de conclure que « l’avenir de l’IA est prometteur et inspirant, il ouvre la porte à des possibilités infinies pour un monde meilleur et plus avancé. Ensemble, en abordant les défis de manière responsable et en travaillant en synergie avec l’IA, nous pouvons façonner un futur où l’innovation et l’éthique se rejoignent pour notre bien. »

 

 

 

 

Biographie succincte du Dr Ali Kahlane

 Dr Ali Kahlane est consultant-formateur en transformation numérique, cyber sécurité et IA. Il accompagne depuis plus de trente ans, les entreprises publiques et privées ainsi que les organisations dans le développement de leur informatique en Algérie. Il est actuellement vice-président du Think Tank Algérien CARE.

Il a été conseiller au ministère des Transports, cofondateur et directeur de la rédaction de la revue informatique algérienne « L’Ordinateur ». Il a siégé au Comité sectoriel permanent de recherche scientifique et de développement technologique du Ministère de la poste et des technologies de l’information et a été membre de la Commission du haut et très haut débit au sein du même Ministère. Il a également enseigné à l’École militaire polytechnique (EMP, ex. ENITA) et a fait partie de plusieurs groupes de travail internationaux axés sur la numérisation dans la région MENA.

Dr Kahlane a étudié l’informatique en Algérie, en France (Licence et Maîtrise) et en Angleterre, où il a obtenu un doctorat d’Etat en informatique (Ph.D), en 1982 à Brunel University à Londres.Il est un ardent défenseur de l’entrepreneuriat des jeunes et du développement qualitatif de l’écosystème des startups et l’innovation en Algérie.

Mohammed Bessaïah