jeudi 18 juillet 2024
Accueil > A la UNE > 80 ans du Débarquement : la Russie finalement pas invitée par Macron à la cérémonie internationale

80 ans du Débarquement : la Russie finalement pas invitée par Macron à la cérémonie internationale

Alors que l’idée de convier la Russie aux célébrations du D-Day en Normandie avait été émise en avril, l’Élysée estime que la guerre en Ukraine ne le permet pas.

On savait Vladimir Poutine persona non grata. C’est finalement toute la délégation russe qui est bannie de la cérémonie internationale organisée le 6 juin en Normandie pour célébrer les 80 ans du Débarquement. L’Élysée a annoncé ce jeudi 30 mai avoir renoncé à lancer une invitation.

Alors que l’idée avait été émise il y a quelques semaines, « les conditions ne sont pas réunies », a fait savoir l’entourage du chef de l’État en présentant les grandes lignes de ces célébrations. « La guerre d’agression menée contre l’Ukraine continue, elle s’est intensifiée ces dernières semaines », a justifié la même source.

L’Élysée précise cependant qu’un hommage sera rendu à « la contribution décisive de l’armée rouge » dans la victoire contre le nazisme. « Le président de la République regarde l’histoire en face et la regarde dans toute sa vérité. Nous ne pratiquons ni maquillage ni effacement », a-t-on assuré.

Zelensky, Biden mais pas Charles III

L’invitation lancée à Volodymyr Zelensky a, de son côté, été confirmée et la présence du président ukrainien actée. Un échange bilatéral aura lieu avec Emmanuel Macron en marge de cette cérémonie qui aura lieu à Omaha Beach.

Environ 4 500 personnes ont été conviées à ce grand événement. Le président américain Joe Biden a confirmé sa présence (comme celle des rois des Belges, de celui des Pays-Bas, des Premiers ministres du Canada, d’Allemagne…) mais l’Élysée s’est refusé à tout commentaire sur la présence éventuelle de ses prédécesseurs Barack Obama et Donald Trump qui ont été invités à des cérémonies américaines organisées ces mêmes jours en Normandie.

L’entourage d’Emmanuel Macron a précisé également que le Royaume-Uni sera représenté par le prince William. « Le roi Charles III a naturellement été convié », précise-t-on au palais présidentiel. Le souverain qui se remet d’un cancer sera tout de même de passage en France pour les cérémonies britanniques, a fait savoir le palais de Buckingham.

A. B.