dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Agli plaide pour une économie forte et diversifiée entre les entreprises algériennes et italiennes

Agli plaide pour une économie forte et diversifiée entre les entreprises algériennes et italiennes

Le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Mohamed Sami Agli a appelé, lors des travaux du forum algéro-italien à Rome, à une économie forte et diversifiée entre les entreprises économiques algériennes et italiennes, reflétant « les relations et la volonté politique entre les autorités des deux pays », selon le communiqué de la Confédération.

Coprésidant les travaux du forum avec la vice-présidente du « Confindustria », Mme Barbara Beltrame, chargée des affaires internationales et présidente de « Businessmed », M. Agli a indiqué que « la coopération économique entre les institutions des deux pays devrait être promue, plus forte et diversifiée, reflétant l’entente totale et la volonté politique des dirigeants des deux pays ».

S’agissant de la nouvelle loi sur l’investissement et ses textes d’application, le président de la Confédération a souligné que cette loi a « mis en place un cadre transparent, stable et attractif pour les investisseurs italiens », selon la même source.

Cette rencontre, ajoute le communiqué, était une opportunité pour le premier responsable de la CAPC afin de présenter aux hommes d’affaires italiens le contenu et les avantages de la nouvelle loi sur l’investissement, affirmant qu’elle « s’inscrit dans la stratégie et la vision future de l’Algérie nouvelle, construite à travers des réformes solides et honnêtes sur le terrain, avec une économie ouverte aux investissements étrangers directs et aux partenariats, établie sur le renouveau, l’innovation et la diversification ».

Le Forum d’affaires algéro-italien a été ponctué par plusieurs tables rondes thématiques consacrées à la présentation du nouveau climat d’affaires, du cadre réglementaire et législatif de l’économie et des opportunités d’investissement offertes par le marché algérien dans nombre de domaines importants, tels que la numérisation, les énergies renouvelables, les industries agro-alimentaires de transformation, les matériaux de construction, les industries de transformation des matières premières et autres.

Ce forum se veut, selon la même source, une consécration des engagements de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) qui a affirmé qu’elle « entamera l’opération d’explication et de promotion des avantages considérables du Code d’investissement et du climat des affaires en Algérie auprès de tous ses partenaires et aujourd’hui le début était avec le partenaire italien ».

Le forum auquel a pris part une délégation qui comprend 40 chefs d’entreprises nationales, portant ainsi le nombre total des participants à 70 hommes d’affaires de part et d’autre représentant les différents secteurs économiques, a vu l’organisation de rencontres bilatérales entre les hommes d’affaires des deux pays selon les secteurs, en vue d’examiner les opportunités de partenariat et d’investissement possibles.

Le forum d’affaires a été couronné par la signature d’un mémorandum d’entente entre la CAPC et son partenaire italien « Confindustria », prévoyant la nécessité d’intensifier les rencontres directes entre les opérateurs économiques et d’échanger les visites sur le terrain, en vue de « donner une nouvelle impulsion aux relations de qualité entre les deux pays et à leurs entreprises économiques et concrétiser des projets d’investissement concrets dans les deux sens ».

Il a été également procédé, à l’occasion, à l’installation officielle du délégué de cette confédération en Italie, M. Zouhir Benhamou, a indiqué la même source.