jeudi 29 septembre 2022
Accueil > A la UNE > Algérie-France : la Déclaration d’Alger jette les bases d’une coopération nouvelle

Algérie-France : la Déclaration d’Alger jette les bases d’une coopération nouvelle

La Déclaration d’Alger pour un partenariat renouvelé entre l’Algérie et la France, signée samedi à Alger, jette les bases d’une coopération bilatérale nouvelle, a estimé le Président français, M. Emmanuel Macron, soulignant la nécessité d’une mobilisation, de part et d’autre, pour « joindre l’acte à la parole ».

M. Macron s’exprimait lors d’un point de presse, tenu à l’issue de la cérémonie de signature de la Déclaration d’Alger, qu’il a cosignée avec le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, au salon d’honneur de l’aéroport international Houari-Boumediene, en présence des délégations des deux pays.

Le Président français a affirmé que la « Déclaration d’Alger jette les bases d’une coopération nouvelle », sur plusieurs questions, notamment celle de la mémoire dont il a été décidé, « pour la première fois de notre histoire de mandater ensemble des historiens pour y travailler sans tabous ».

Il a été également décidé, selon lui, de bâtir ce nouveau partenariat pour la jeunesse dans plusieurs domaines, entre autres, économique, technologique, de l’innovation, de l’énergie, de la culture, du sport et tant d’autres, précise le Président Macron, ajoutant que « la volonté étant de permettre aux acteurs de ces secteurs de travailler ensemble ».

Se félicitant des moments « forts et émouvants » de sa visite en Algérie, ayant permis, a-t-il souligné, de « bâtir les fondements de ce qui est à venir », il a annoncé la « décision commune de compléter les dispositifs déjà existants, entre les deux pays, par un Haut Conseil, que nous tiendrons, l’un et l’autre, permettant de suivre la relation et son évolution ».

Rappelant la tenue, vendredi, « pour la première fois de notre histoire », d’une importante réunion présidée par les deux présidents, regroupant les chefs d’Etat-major des armées et les directeurs de services de sécurité compétents des deux pays, le chef d’Etat français a affirmé que les questions de sécurité demeurent « extrêmement importantes pour la coopération entre nos deux pays, à la fois, régionale et mondiale ».

Sue ce plan M. Macron a souligné la « volonté partagée de traiter les questions de sécurité et de lutte contre tous les trafiquants », mais en même temps de « permettre à celles et ceux qui ont une activité, un cœur, des intérêts, des envies et des ambitions pour les deux rives de pouvoir circuler plus facilement ».

Coopération: prochaine réunion ministérielle bilatérale

Le président Macron a annoncé une réunion des premiers ministres et des membres des deux gouvernements qui se tiendra, en Algérie, « dans les prochains mois », ainsi que de nombreuses autres réunions et visites bilatérales pour fixer l’agenda de coopération entre les deux pays.

A ce propos, M. Macron a énuméré plusieurs axes de coopération économique prometteurs entre les deux pays, citant la recherche, l’énergie, les matériaux rares, l’industrie, les nouvelles technologies ainsi que l’industrie culturelle et créative.

Pour ce faire, les deux parties, a-t-il dit, comptent œuvrer ensemble sur le plan de la formation de talents, sur la construction de projets communs et sur l’amélioration des circuits de financement.

La signature de la Déclaration d’Alger pour un partenariat renouvelé entre les deux pays a été précédée par la signature de 5 accords de coopération bilatérale dans plusieurs domaines.

Le Président Macron a achevé samedi après-midi une visite officielle de trois jours en Algérie.

M. B.