dimanche 14 juillet 2024
Accueil > A la UNE > Antony Blinken en Turquie, dans un contexte de tensions entre Ankara et Washington

Antony Blinken en Turquie, dans un contexte de tensions entre Ankara et Washington

Le secrétaire d’État américain sera en Turquie ce lundi 6 novembre dans le cadre d’une tournée au Proche-Orient. Antony Blinken doit rencontrer à Ankara son homologue turc Hakan Fidan. Des entretiens bien sûr dominés par le conflit israélo-palestinien et les bombardements sur Gaza. Cette visite intervient au moment où la Turquie a annoncé le rappel de son ambassadeur en Israël, tout en poursuivant ses efforts diplomatiques. Elle en dit long, aussi, sur les tensions entre Ankara et Washington, puisque le président Erdoğan ne rencontrera pas le secrétaire d’État américain.

Antony Blinken avait espéré une rencontre avec Recep Tayyip Erdoğan. Une rencontre qu’Ankara n’avait jamais promise, mais jamais démentie non plus.

Finalement, c’est avec son homologue turc Hakan Fidan, et lui seul, que le secrétaire d’État américain s’entretiendra à Ankara. Tayyip Erdoğan, qui a une nouvelle fois condamné dimanche « le massacre immoral, sans scrupules et méprisable » d’Israël à Gaza, ne sera pas dans la capitale turque, mais dans une ville de province.

Ce choix en dit long sur les fortes divergences et tensions qui traversent les relations turco-américaines, et que la guerre à Gaza n’a fait qu’accentuer.

Ces dernières semaines, le chef de l’État turc a multiplié les déclarations virulentes – de plus en plus virulentes – contre Israël et ses dirigeants, mais aussi contre les Occidentaux. Contre les États-Unis, en particulier, qu’il accuse d’être les « vrais » responsables des bombardements sur Gaza et du refus d’Israël de discuter d’un cessez-le-feu.

Avec, en arrière-plan, la crainte côté turc que cette guerre n’entraîne un retour plus marqué des États-Unis dans la région. Ankara ne cache pas son mécontentement face à l’envoi, par Washington, de navires de guerre en Méditerranée orientale.

A. A.