mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > CAN 2023 : l’Algérie et le Burkina Faso se neutralisent (2-2)

CAN 2023 : l’Algérie et le Burkina Faso se neutralisent (2-2)

L’Algérie et le Burkina Faso se sont neutralisés sur le score de 2 à 2 (mi-temps : 0-1), en match comptant pour la deuxième journée du groupe D de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2023), disputé samedi au stade de la Paix de Bouaké en Côte d’Ivoire.

Les buts de l’Algérie ont été inscrits par Bounedjah (51e, 90e+5e), alors que Konaté (45e+3e) et Traoré (71e, penalty) ont marqué pour le Burkina Faso.

Déclarations à l’issue du match Algérie-Burkina Faso

– Djamel Belmadi (sélectionneur/Algérie) : « J’ai vu beaucoup de bonnes choses notamment en première période, on a été plus dangereux, c’est dur d’avaler le but encaissé peu avant la pause. On revient à la marque en seconde mi-temps, nous avons procédé à des changements, on a pris des risques. Malheureusement un fait de jeu (penalty) nous a coûté un deuxième but, on n’a pas été assez tueurs. Je félicite les joueurs pour leur détermination.  Nous avons acculé le Burkina Faso qui a joué avec  une défense à trois. C’est dans la douleur et la souffrance que nous avions obtenu nos succès par le passé. J’ai confiance en mes joueurs, que ce soit les titulaires ou ceux qui sont entrés en cours de jeu. On a su exploiter les occasions procurées.  Le Burkina Faso a beaucoup d’expérience, c’est une équipe complète dans tous ses compartiments de jeu, on savait qu’on allait jouer un match difficile, il faut compter sur cette équipe burkinabè pour le reste du tournoi. Aujourd’hui, nous avons prouvé qu’on a les ressources pour revenir au score, même à 2-2 je voulais gagner. J’ai les joueurs que je veux avec un grand mental. On ira jusqu’au bout avec un groupe et n’ont pas avec certains éléments. J’ai beaucoup aimé l’entrée d’Amoura et Ounas. Je n’aime pas cette idée de tirer sur un joueur comme Mahrez, c’est un leader, il a fait ses preuves. Il y avait une main évidente en pleine surface, c’était un vrai penalty, je me permets de le signaler. Concernant la blessure de Bennacer, il a reçu un coup aux adducteurs, mais je préfère garder le secret médical, je ne peux pas dire s’il sera présent face à la Mauritanie, mais pour l’instant il est inapte. Le match face aux Mauritaniens sera une finale. »

– Hubert Velud (sélectionneur/Burkina Faso) : « Il y a une petite déception dans le vestiaire, on est passés à côté de la victoire, ça prouve qu’on est ambitieux. On s’est fait surprendre sur deux coups de pied arrêtés, il faudra vite régler ce problème. Je suis satisfait globalement, concernant le contenu du match, on a été efficaces à deux reprises, on n’a pas bien conservé le ballon, ce qui nous a fait reculer, à ce niveau ça se paye cash. On a joué sur nos forces, sur la percussion. Il y a pas mal de blessés à l’infirmerie, c’est ce qui m’inquiète le plus, il va falloir bien gérer la récupération, nous allons jouer dans trois jours. Il y a eu la fatigue des deux côtés. Le côté gauche de l’Algérie été très fort, lors des dernières minutes on a été un peu moins bons. C’est le meilleur match qu’on a joué au niveau de l’intensité, ça m’a beaucoup plu. Nous avons 4 points aujourd’hui, à nous d’aller chercher la qualification face à l’Angola, je reste confiant. »

– Baghdad Bounedjah (Homme du match/Algérie) : « Dieu merci, nous avons réalisé un gros match, en dépit des conditions climatiques difficiles, nos chances de qualification restent intactes. On voulait gagner, mais ça n’a pas été le cas face à une belle équipe du Burkina Faso. Le dernier match face à la Mauritanie (mardi à 21h00, NDLR) sera décisif. Nous avons manqué de concentration, sans pour autant accuser qui que ce soit, le match a été compliqué face à des joueurs de haut niveau. En ce qui me concerne, marquer à chaque match me donne encore plus de confiance, c’est mon rôle de marquer des buts, sans oublier de défendre. Avec mon doublé, j’ai pu préserver l’espoir de qualification, je suis très content. Le discours du sélectionneur à la pause nous a beaucoup boosté, il fallait revenir dans le match, le plus important était de ne pas perdre. »

Déclarations de joueurs de l’équipe nationale à l’issue du match Algérie-Burkina Faso

– Aïssa Mandi (défenseur) : « Ca été une très grosse rencontre. Nous sommes toujours en vie. Nous avons réalisé une très bonne première période, ils marquent sur leur unique tir cadré. On est revenus après la pause, et nous avons réussi à égaliser, cela prouve que la force de caractère du groupe a fait la différence aujourd’hui. Nous sommes déçus, car on visait la victoire. Nous allons bien se reposer avant le match décisif face à la Mauritanie. Nos supporters sont derrière nous, ils nous ont poussé jusqu’à la dernière minute, on les remercie pour leur soutien, c’est pour eux qu’on va se battre jusqu’au bout. »

– Adam Ounas (milieu offensif) : « Nous avons concédé deux ou trois occasions, on a encaissé deux buts, c’est le football, c’est cruel, même si on a eu le monopole du ballon. Il ne faut rien lâcher dans ce genre de rencontres, on leur a fait mal, seulement, il fallait être plus tranchants devant les buts. Si on rejoue avec le même état d’esprit face la Mauritanie, on sortira vainqueur forcément. Nous sommes encore vivants, rien n’est encore joué, j’espère qu’on ira très loin dans le tournoi. »

M. B.