vendredi 30 septembre 2022
Accueil > A la UNE > Chanson amazighe : Boudjemaa Agraw enflamme le stade Benallouache de Bejaia

Chanson amazighe : Boudjemaa Agraw enflamme le stade Benallouache de Bejaia

Boudjemaa Agraw a enflammé, jeudi, au 2e jour du festival de la chanson amazighe, le stade Benallouache (Béjaïa), en déclinant le best-of de son répertoire devant une assistance, littéralement transportée.

Malgré l’âge, le chanteur, qui a toujours l‘air d’un jeune premier a imprimé, en effet, une ambiance folle et réussi a conditionné son public, qui l’a accompagné et répété avec lui tous ses couplets ou ses envolées lyriques à en perdre le souffle.

Et d’emblée, il a accroché, en reprenant magistralement, un titre de Matoub Lounes, puis en enchainant avec un de ses premiers titre et succès, datant des années 70, « Mechouar ezzine », et qui ont eu le mérite le mérite de fouetter un public qui rapidement en rentré en extase.

Si bien que, même après avoir fini son tour de chant, celui-ci à continuer à le réclamer en consacrant un boucan de bruit. Mais il a fini par se rendre à l’évidence celle de quitter la scène pour laisser la place aux autres mais en promettant de revenir rapidement pour un gala en solo.

Ironie du sort, c’est a ce moment précis, que le ciel a grondé en lâchant d’abord une pluie fine puis une averse, qui ont obligé les organisateurs à suspendre temporairement le soirée par crainte de voir le matériel électrique détérioré. Mais l’ondée a été si forte que l’extrême majorité des spectateurs ont dû déserter les lieux à leurs corps défendus.

Malgré cet aléa, la soirée a été de bonne facture, avec la présentation au préalable du chanteur populaire Mourad Adouane qui a interprété quelques morceaux de son riche répertoire, emboitant le pas aux amis de feu Djamel Allam qui ont égayé l’entame de la soirée en chantant ses chansons fétiches.

Le groupe, conduit par le chanteur Chaâbi, Yacine Zouaoui était attendu pour y remettre une couche au milieu du spectacle.