vendredi 30 septembre 2022
Accueil > A la UNE > CHAOS DANS LES AÉROPORTS : AUX ANNULATIONS DES VOLS S’AJOUTENT LES BAGAGES ÉGARÉS

CHAOS DANS LES AÉROPORTS : AUX ANNULATIONS DES VOLS S’AJOUTENT LES BAGAGES ÉGARÉS

Alors que débutent les grands départs des vacances estivales, les difficultés ne cessent de s’accumuler dans les aéroports européens en raison d’un manque de personnel. Des milliers de passagers n’ont pas retrouvé leurs bagages à leur arrivée…

A Paris-Charles de Gaulle, parallèlement à une grève du personnel, deux pannes techniques successives vendredi dernier ont désorganisé le tri des bagages au départ. Quelques 20 000 bagages -dont environ 17 000 pour la seule compagnie Air France- n’ont pas décollé avec leurs propriétaires. Depuis mardi, plus de 10 000 bagages ont été retournés à leurs propriétaires, mais il en reste encore plusieurs milliers en attente…

Ces bagages entreposés à Paris-CDG «ne sont pas perdus», a assuré hier le nouveau ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, sur BFMTV-RMC. «Les entreprises concernées, Aéroports de Paris et la compagnie Air France, sont extrêmement mobilisées à travers leurs équipes» pour redistribuer les bagages, a déclaré le ministre. Et d’ajouter : «Les entreprises font tout sur place pour que, dans les cinq à sept jours qui viennent, on ait résolu ce problème», mais «c’est très long parce qu’il faut les remettre dans un avion dans un moment où il y a déjà beaucoup de départs».

A l’aéroport de Zurich, plusieurs chariots à bagages remplis de valises se trouvaient cette semaine à l’air libre sur le toit du centre de tri. Ils appartiennent en majorité à des passagers en transit qui ont atterri à Zurich avec du retard. «Les passagers ont certes attrapé leur vol de continuation, mais leurs bagages n’ont pas passé le contrôle de sécurité en raison des courts laps de temps de correspondance. Ils doivent donc être envoyés ultérieurement», a expliqué une porte-parole de Swissport à 20Minutes.

Dans d’autres aéroports, ce sont les livraisons des bagages à l’arrivée qui ne se passent pas comme prévu. Le nombre de bagagistes étant insuffisant, les valises sont débarquées et triées avec retard. A Londres-Heathrow, des milliers de sacs et autres valises sont entassés partout là où il y a encore de la place en attendant d’être récupérés.

La même scène se répète dans les aéroports espagnols Madrid-Barajas et Barcelone-El Prat : les halls d’arrivée sont bloqués par des piles de bagages perdus ou égarés.

Pour rappel, les passagers privés de bagages à l’arrivée et ayant engagé des frais de première nécessité (vêtements, produits d’hygiène) peuvent en demander le remboursement à leur compagnie aérienne. Si le bagage n’a pas été retrouvé sous 21 jours, son propriétaire peut être dédommagé jusqu’à 1 607 euros, justificatifs à l’appui, aux termes de la convention de Montréal régissant certains volets des voyages aériens.