dimanche 4 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Chorfi : l’Algérie parmi les pays leaders en matière de protection des droits de l’enfant

Chorfi : l’Algérie parmi les pays leaders en matière de protection des droits de l’enfant

L’Algérie est considérée parmi les pays leaders en matière de protection des droits de l’enfant, a affirmé mardi à Ain Témouchent la déléguée nationale à la protection et à la promotion de l’enfance, Meriem Chorfi.

Lors de sa visite dans la wilaya, Mme Chorfi a souligné que « l’Algérie est considérée parmi les pays leaders en matière de protection de l’enfant », affirmant que « la législation algérienne a fait de grands et importants pas dans le domaine de protection de l’enfance et notre pays a été pionnier dans l’adhésion à toutes les conventions relatives à ce sujet ».

« La protection des droits de l’enfant est la responsabilité de chacun », a déclaré la déléguée nationale à la protection et à la promotion de l’enfance qui était invité à la radio, indiquant que l’Organe national de protection et de promotion de l’enfance (ONPPE) a pris l’initiative de créer le numéro vert d’alerte 11-11 pour signaler tout danger auquel l’enfant est exposé.

Le même organe a également supervisé la formation de 170 associations spécialisées dans le monde de l’enfance de différentes wilayas du pays, ainsi que la création du réseau algérien de la société civile pour la promotion des droits de l’enfant, et d’une plateforme numérique spéciale, en plus de la naissance d’un réseau des journalistes professionnels algériens pour la promotion des droits de l’enfant, qui se charge d’une formation spécialisée dans le domaine, a précisé Meriem Chorfi.

La Déléguée nationale à la protection de l’enfance a visité l’unité de scoliose de l’hôpital Dr Benzerdjeb à Ain Temouchent, où elle a valorisé le rôle de cette unité, la seule à l’échelle nationale qui accueille des enfants atteints de cette pathologie, exprimant son souhait de généraliser cette expérience au niveau national.

Mme Chorfi a inspecté, à l’école primaire Kloucha Tayeb à Ain Temouchent, une première classe au niveau de la wilaya qui accueille six scolarisés ayant bénéficié d’implants cochléaires après avoir souffert d’une déficience auditive, de même que le Centre de prise en charge d’enfants autistes d’une capacité d’accueil de 80 enfants, ouvert en 2020 par l’Association de protection et de réadaptation des enfants autistes.

Elle a également suivi un exposé sur le Centre psychopédagogique pour enfants déficients mentaux à Ain Temouchent qui dispose d’ateliers pour développer les capacités mentales des enfants, où elle a mis l’accent sur la « nécessité d’œuvrer pour sensibiliser les parents sur les mécanismes d’accompagnement en milieu familial ».

Dans la commune d’Ain Tolba, elle a visité le centre polyvalent de prévention de la jeunesse, d’une capacité d’accueil de 50 enfants.