jeudi 25 juillet 2024
Accueil > A la UNE > CNDH : Zaalani reçoit le rapporteur spécial de l’ONU sur le droit de réunion pacifique et la liberté d’association

CNDH : Zaalani reçoit le rapporteur spécial de l’ONU sur le droit de réunion pacifique et la liberté d’association

Le président du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), M. Abdelmadjid Zaalani a reçu le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et la liberté d’association, M. Clement Nyaletsossi Voule, et ce, dans le cadre de la visite de travail qu’il effectue en Algérie, a indiqué lundi un communiqué du Conseil.

Lors de cette rencontre tenue dimanche au siège du Conseil, les deux parties ont évoqué « les objectifs de cette visite qui permettra à la partie onusienne d’avoir une idée sur les transformations survenues en Algérie dans le cadre de la protection, du renforcement et de l’organisation de la société civile notamment les associations et leurs relations avec les institutions de l’Etat, à même de servir les libertés dans un cadre légal organisé », a précisé la même source.

A cet égard, « le responsable onusien a écouté les explications données sur la nature de la coordination, de la coopération et l’interaction du CNDH avec les différentes organisations associatives », à travers lesquelles il a été « souligné que la société civile demeure un partenaire clé du Conseil, et rappelé les différents domaines de coopération et d’interaction avec elle pour qu’elle puisse jouer son rôle dans le renforcement de la démocratie et des droits de l’homme », a ajouté le communiqué.

Pour sa part, M. Clement Nyaletsossi Voule a affirmé que « l’Algérie a franchi d’importantes étapes en matière de garantie des libertés et dans la création d’un grand nombre d’associations. Néanmoins, la partie onusienne s’intéresse également aux défis et aux pratiques, ainsi qu’aux méthodes de coordination et aux programmes de développement des capacités dans le domaine de la garantie des libertés et la connaissance des notions élémentaires du droit par les parties concernées et les intervenants avant, durant et après les réunions et les manifestations pacifiques ».

« Le CNDH suit avec un grand intérêt toutes les questions individuelles ayant trait à la protection des libertés dans le cadre du respect du principe de l’indépendance de la Justice que nous considérons comme un acquis et un garant du respect des droits et des libertés », de même qu’il suit « les différentes questions qui lui sont transmises par le service de médiation sous forme de plaintes ou d’action de coordination et de concertation avec les différentes composantes de la société civile », a affirmé M. Zaalani.

Cette rencontre a permis de « s’accorder sur le fait que les libertés sont garanties en tant que principe général en Algérie dans son cadre légal, notamment à travers les réformes constitutionnelles approfondies engagées dans ce domaine », précise le communiqué, soulignant que « les mécanismes d’exercice de ces libertés requièrent des efforts constants notamment par la formation, la conscientisation et l’orientation de toutes les parties concernées par la garantie du droit de réunion pacifique et de liberté d’association sur le terrain ».

A noter qu’« une rencontre a été organisée à cette occasion entre le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et la liberté d’association et plusieurs représentants de la société civile ».

B. M.