mardi 16 juillet 2024
Accueil > A la UNE > Communiqué du Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres

Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune a présidé, mardi, une réunion du Conseil des ministres, consacrée au projet de loi de finances rectificative pour l’année 2023, ainsi qu’à des exposés sur la rentrée scolaire et universitaire et un suivi de la disponibilité des produits de large consommation sur le marché national, outre des décisions importantes relatives aux préoccupations des citoyens, indique le communiqué du Conseil des ministres :

« Le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune a présidé, ce jour, une réunion du Conseil des ministres consacrée au projet de loi de finances rectificative pour l’année 2023, ainsi qu’à des exposés sur la rentrée scolaire et universitaire et au suivi de la disponibilité des produits de large consommation sur le marché national, outre des décisions importantes relatives aux préoccupations des citoyens.

Après l’ouverture de la réunion par le président de la République et après avoir écouté l’exposé de Monsieur le Premier ministre sur le bilan d’activité du Gouvernement, durant la période écoulée, le Conseil a entamé l’examen de divers points inscrits à son ordre du jour au sujet desquels Monsieur le président de la République a donné les instructions et orientations suivantes:

* Projet de loi de finances rectificative pour l’année 2023 :

– Corriger certains dysfonctionnements conformément aux décisions prises en vue d’améliorer davantage le pouvoir d’achat des citoyens et renforcer le front interne.

– Monsieur le Président a ordonné au ministre des Finances d’accroître la mobilisation des ressources financières et des moyens matériels pour accélérer la numérisation des structures du ministère et des établissements y relevant.

* Concernant la rentrée scolaire :

– Monsieur le Président a instruit les ministres de l’Intérieur et de l’Education à l’effet de prendre toutes les mesures pour assurer le succès de la rentrée scolaire et mobiliser tous les moyens, dans le cadre d’une coordination étroite et précise entre les deux secteurs pour éliminer les obstacles et résoudre les problèmes en fonction de l’évolution des besoins de l’Ecole algérienne.

– Exonérer les communes pauvres et défavorisées des charges et des coûts de la prise en charge des écoles primaires, une responsabilité qui incombera pleinement à l’Etat, et ce en vue de préserver la démocratisation de l’enseignement.

– Monsieur le Président a réaffirmé son attachement à accorder une importance particulière et exceptionnelle aux cantines scolaires au niveau des régions éloignées, au vu de leur rôle majeur dans la préparation d’un climat sain garantissant une scolarisation optimale.

– Confier à Messieurs les walis, à compter de la prochaine saison, la responsabilité de la prise en charge et de la supervision directe de la rentrée scolaire dans leurs wilayas respectives.

– Accélérer la création d’un office national des cantines scolaires, qui soit chargé exclusivement de l’opération.

– Le Président de la République a affirmé le soutien permanent de l’Etat aux familles à faible revenu, donnant des instructions à l’effet de créer un fonds de solidarité supervisé par le secteur de la solidarité nationale, qui sera chargé exclusivement de l’opération de solidarité scolaire, notamment la prime de scolarité à laquelle l’Etat accorde une importance particulière, étant l’un des pivots du caractère social de l’Etat.

– La prime de scolarité sera versée au moins, un mois avant la rentrée scolaire, à partir de l’année prochaine.

– Le Président de la République a ordonné l’élaboration d’une approche prospective prévoyant des réformes profondes à même d’améliorer l’encadrement des élèves, à soumettre au prochain Conseil des ministres.

* Concernant la rentrée universitaire :

– Le président de la République a salué le rôle important des cadres de l’enseignement supérieur, qui ont érigé leur secteur en locomotive de recherche scientifique et exemple en matière de numérisation, notamment avec l’organisation, pour la première fois, d’une rentrée universitaire « zéro papier », en sus de la contribution efficiente à l’effort national de soutien à l’économie du pays.

– Création d’une Ecole nationale supérieure de cyber-sécurité, en coordination avec le ministère de la Défense nationale, afin de fédérer les efforts et améliorer l’efficacité dans ce domaine sensible, pour la préservation de la sécurité nationale.

– Elaborer une étude globale et intégrée sur la faisabilité d’un retour flexible au système de « Licence classique », en remplacement du système « LMD ».

– Préparer une nouvelle feuille de route de répartition du système universitaire au titre d’une approche des « cités universitaires », en vue de préserver la philosophie solidaire et la dimension nationale dans la formation des cadres universitaires algériens.

– Le président de la République a donné ses instructions aux ministres de l’Enseignement supérieur et des Start-up pour élaborer une liste des meilleurs entreprises, en vue de les dépêcher en Chine, en Corée du sud et aux Etats Unis d’Amérique pour s’enquérir des expériences de ces pays dans divers domaines.

* Concernant le suivi de la disponibilité des produits de large consommation sur le marché national :

– Le président de la République a donné des instructions au ministre de l’Agriculture pour engager des procédures coercitives et drastiques pour assainir le secteur.

– Poursuite de la subvention par le Gouvernement des prix de plusieurs produits de première nécessité importés et interdiction de toute opération d’importation des légumineuses, en dehors de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), avec détermination précise des étapes de fixation du prix du produit.

– Autoriser l’importation exclusive des viandes rouges et blanches fraîches pour satisfaire les besoins nationaux de ce produit et contribuer à la réduction de leurs prix.

– Encourager l’investissement privé en matière des chambres froides pour préserver l’équilibre du marché tout au long de l’année.

– Le président de la République a ordonné au Gouvernement d’acquérir les produits des agriculteurs pour empêcher leur détérioration, dans le cadre de la création de l’Office national des produits agricoles, et les stocker dans les chambres froides.

– Préserver le stock national stratégique des produits agricoles et alimentaires.

– Elaborer une politique de communication claire, pour informer les citoyens et les tenir au courant de manière périodique et continue de la disponibilité des différents produits de base de large consommation, en vue d’interdire l’utilisation des deux termes de  » pénurie » et de « spéculation », qui visent à créer un climat de panique sur le marché national, tout en permettant l’accès aux grandes marques commerciales internationales.

– Associer Messieurs les walis, en leur qualité de responsables du secteur économique, en vue de faire la distinction entre le stock dans le cadre de la chaîne de production et le stockage aux fins de spéculation.

– Déterminer la consommation quotidienne des produits de consommation, à travers la création de laboratoires chargés de fournir des statistiques réelles,  précises et actualisées de manière périodique.

* Orientations générales:

– Charger le Gouvernement de promulguer les statuts d’enseignants de l’Education nationale, d’enseignant universitaire et des catégories professionnelles du secteur de la santé avant la fin de l’année en cours.

– Intensifier les efforts pour une meilleure prise en charge des préoccupations quotidiennes des citoyens, qu’il convient de placer en tête des priorités de tous les responsables dans l’ensemble des secteurs.

Au terme de la réunion, le Conseil des ministres a approuvé des décrets portant nominations et fins de fonction dans des postes et fonctions supérieurs de l’Etat.

M. B.