mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Création de l’Institut supérieur de cinéma : élaboration d’un rapport préalable entre les ministères de la Culture et de l’Enseignement supérieur

Création de l’Institut supérieur de cinéma : élaboration d’un rapport préalable entre les ministères de la Culture et de l’Enseignement supérieur

Le ministère de la Culture et des Arts a organisé, mardi à Alger, une réunion regroupant des cadres du ministère avec le directeur de la Formation au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, pour l’élaboration d’un « rapport conjoint » entre les deux départements ministériels sur le projet de création d’un « Institut supérieur de cinéma » (ISC), a indiqué un communiqué du ministère de la Culture.

« L’élaboration de ce rapport, précise le communiqué, est « une condition préalable » pour la création de cet institut national dont le siège sera à Koléa (Tipaza).

Cette réunion s’inscrit dans le cadre des dispositions prises en application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sous le suivi de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, concernant la création d’un « Institut supérieur du cinéma », et en concrétisation des recommandations de la commission spéciale relevant de la Direction générale de la fonction publique et de la réforme administrative (DGFPRA).

De son côté, le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué que « le ministère approuve ce projet prometteur et est prêt à assurer l’accompagnement pédagogique ».

Premier du genre en Algérie, l’ISC propose « des formations diplômantes dans le domaine des sciences et des arts cinématographiques permettant aux cadres diplômés de travailler dans l’industrie cinématographique et dans différentes spécialités scientifiques et artistiques offertes ».

Sa création s’inscrit dans le cadre d’une vision nationale claire visant, notamment, à défendre l’identité nationale dans toutes ses dimensions, à protéger les valeurs et les constantes de la société algérienne dans toute sa composante, et à asseoir des bases scientifiques pour une industrie cinématographique algérienne aux normes internationales.