mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > Début à Alger des 2e journées cinématographiques du film du patrimoine, la Palestine invitée d’honneur

Début à Alger des 2e journées cinématographiques du film du patrimoine, la Palestine invitée d’honneur

La 2e édition des journées cinématographiques internationales du film du patrimoine a débuté, samedi à la cinémathèque d’Alger, avec la participation de 14 films représentant 10 pays arabes dont la Palestine, invitée d’honneur de cette édition.

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a indiqué, dans une allocution lue en son nom par le Directeur général du Centre national de cinématographie et d’audiovisuel (CNCA), Mourad Chouihi, que cet évènement culturel « allie le septième art et le patrimoine culturel, les monuments, et les us et traditions populaires avec la participation d’artistes de l’intérieur du pays et de l’étranger avec le soutien du ministère ».

Elle a souligné que cette manifestation « constitue une occasion pour renforcer et promouvoir notre patrimoine culturel varié à travers le monde »,  ajoutant que le ministère « accompagnera les activités et les initiatives qui s’intéressent au patrimoine et au legs culturel algérien, notamment celles qui assurent la continuité et l’efficacité des activités ».

Pour sa part, le commissaire de la manifestation, Tarek Salhi a expliqué que ces journées, organisées par l’Organisation algérienne du patrimoine, du tourisme et de l’artisanat en coordination avec  le CNCA, sous le thème « le patrimoine un levier économique et touristique », verra la participation de 14 films représentants 10 pays dont l’Algérie, la Palestine, l’Egypte, la Tunisie, la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Arabie Saoudite, ainsi que l’organisation de cinq ateliers au profit des étudiants et des amateurs des différents métiers du cinéma.

En lice pour les trois premières places dans la catégorie du court documentaire, ces films seront choisis par le jury présidé par la réalisatrice tunisienne Leila Berhouma et les artistes Ahmed Hamam (Algérie) et Faraj Chetat (Libye).

Ce rendez-vous culturel « tend à affirmer l’importance de l’art et de la culture dans l’ancrage de l’identité nationale, la préservation du patrimoine culturel et sa protection contre toute tentative de vol ou d’aliénation », a souligné M. Salhi, arguant que « le choix de l’Etat de Palestine comme invité d’honneur s’accorde avec l’objectif même de cette manifestation dans l’inscription et l’archivage du patrimoine culturel et civilisationnel de la Palestine ».

Le représentant de la communauté palestinienne en Algérie, également président du colloque palestino-algérien sur le patrimoine populaire, Faouaz Abou Khouche, a salué l’Algérie et pour le choix de l’Etat de Palestine comme invité d’honneur de cette 2e édition, estimant que cela témoigne de « la position ferme de l’Algérie à l’égard de la question palestinienne, notamment en cette conjoncture difficile ».

Il a également saisi l’occasion pour saluer « le soutien fort apporté par l’Algérie à la résistance du peuple palestinien ».

A cette occasion, le film documentaire palestinien « Dakirat Ethawra » (mémoire de la révolution) du réalisateur Saoud Mhena a été projeté en avant-première dans le cadre de la section « Panorama du cinéma palestinien » qui prévoit la projection de cinq films palestiniens, dont « Djissr Al Awda » (Le pont du retour).

L. Y.