jeudi 18 juillet 2024
Accueil > A la UNE > Donald Trump jugé coupable dans l’affaire Stormy Daniels : ses premiers mots devant les caméras

Donald Trump jugé coupable dans l’affaire Stormy Daniels : ses premiers mots devant les caméras

Le républicain a été jugé coupable d’avoir falsifié des documents comptables dans l’affaire Stormy Daniels. Il a exprimé sa colère.

Un jour historique aux États-Unis. Donald Trump a été jugé coupable dans l’affaire Stormy Daniels ce jeudi 30 mai, une première au pénal pour un ancien président américain. Celui qui est à nouveau dans la course à la Maison Blanche a exprimé sa colère à la sortie du tribunal.

« Le juge était corrompu, c’est un procès truqué, une honte (…). Le vrai verdict sera le 5 novembre [jour de la présidentielle, NDLR]. Tout le monde sait ce qu’il s’est passé ici (…). Nous n’avons rien fait de mal. Je suis un homme très innocent », a affirmé Donald Trump devant les caméras.

« Je me bats pour mon pays, pour la Constitution. Tout a été fait par l’administration Biden. C’est une honte. Je me battrai jusqu’au bout. Notre pays tombe à vau l’eau », a-t-il ajouté, répétant le discours de haine qu’il déroule à chaque meeting : « Nous avons des millions de personnes qui envahissent notre pays en ce moment, des prisonniers, des terroristes, des gens qui sortent de l’asile. Notre pays va très mal, c’est une décision truquée dès le premier jour. »

Et de conclure : « Nous nous battrons pour notre Constitution. Ce n’est pas terminé, loin de là. » Comme le rapportent les journalistes du New York Times, seulement quelques minutes après le verdict, la campagne de Trump a envoyé un mail pour récolter des fonds avec écrit en lettres majuscules : « Je suis un prisonnier politique ! »

« Nul n’est au-dessus des lois », a réagi la campagne de Biden

« Aujourd’hui est un jour de honte dans l’Histoire américaine. Les démocrates applaudissent la condamnation du chef du parti adverse sur la base de charges ridicules, fondées sur le témoignage d’un (avocat) condamné et radié du barreau. Il s’agissait d’un exercice purement politique, et non juridique », a pour sa part dénoncé le chef des républicains à la Chambre des représentants Mike Johnson, pointant du doigt l’ancien allié de Trump devenu son ennemi, Michael Cohen.

Côté démocrate, la campagne de Joe Biden a félicité le verdict. « Nous avons vu aujourd’hui à New York que nul n’était au-dessus des lois », a réagi un porte-parole, Michael Tyler, dans un communiqué. Le président n’a pas encore réagi directement, mais a posté juste après l’annonce du jury une cagnotte pour sa campagne présidentielle. Avec les mots : « Il n’y a qu’une seule façon d’empêcher Donald Trump d’entrer dans le bureau ovale : par les urnes. Faites un don. »

M. T.