mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > El Bayadh : coup d’envoi de la restauration de la « Zaouia Tidjania » à Boussemghoun

El Bayadh : coup d’envoi de la restauration de la « Zaouia Tidjania » à Boussemghoun

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a présidé, lundi soir, le lancement des travaux de restauration de la « Zaouia Tijaniya » et de la « Khaloua de Sidi Ahmed Tidjani » dans la commune de Boussemghoun (wilaya d’El Bayadh).

A cette occasion, la ministre a eu des explications de la part des représentants du bureau des études sur l’opération et la situation de cet important monument religieux, spirituel, culturel et historique, vieux de plus de quatre siècles, situé au milieu du vieux Ksar (ancien palais) de Boussemghoun.

Ce site, dénommé « Al Asaad », est une destination annuelle de visiteurs, de touristes et de disciples de la Tariqa Tidjania, de l’intérieur du pays et de l’étranger.

Une enveloppe financière de 221 millions DA a été allouée à cette opération, dont le suivi a été confié à l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés.

Les chantiers ouverts concernent la restauration de l’ensemble de « ZaouiaTidjania », qui comprend la « Khaloua » de Sidi Ahmed Tidjani, la salle de prière, l’école coranique, la maison relevant à la Zaouia et d’autres installations, et ce, dans le but de préserver ce monument. Les délais impartis à ces travaux sont fixés à 24 mois.

Par le passé, ce haut lieu religieux et culturel avait bénéficié d’une opération urgente visant à renforcer l’édifice de la Zaouia et sa couverture pour le protéger contre des facteurs naturels, notamment les pluies torrentielles, pour un coût de 23 millions de dinars.

La ministre a insisté sur la nécessité de valoriser ce monument important, de le préserver et de promouvoir ses activités, étant donné que la Zaouia Tidjania et la « Khaloua » de Sidi Ahmed Tidjani attirent des délégations et des mouridine (adeptes) de la tariqa Tidjania de différents pays.

Elle a également mis l’accent sur le respect des délais convenus, ainsi que du caractère architectural et patrimonial de cet ancien monument historique et religieux.

Concernant la possibilité de restaurer le reste des parties du Ksar de Boussemghoun à l’avenir, Mme Mouloudji a révélé que le décret de classement de ce palais comme patrimoine national, sera publié prochainement, ce qui permettra l’enregistrement d’un plan permanent de protection et de valorisation de cet ancien palais.

Elle a aussi rappelé le lancement, dans un passé récent, d’opérations de restauration d’un nombre de ksour (palais) à travers le pays, soulignant que pour cette année d’autres opérations de restauration ont été enregistrées dans plusieurs wilayas dont Ouargla et Laghouat.

Par ailleurs et dans l’optique d’augmenter le nombre de sites archéologiques classés à travers le pays, la ministre a instruit les responsables du secteur au niveau local de préparer et d’envoyer au moins cinq dossiers de chaque wilaya afin d’entamer les procédures d’étude et de classement.

Par la même occasion, Mme Mouloudji a également présidé l’ouverture d’une exposition de photos de sites archéologiques dont regorge la wilaya d’El Bayadh.

B. M.