dimanche 4 décembre 2022
Accueil > A la UNE > États-Unis : la Cour suprême entame une nouvelle saison qui pourrait faire autant de vagues que la dernière

États-Unis : la Cour suprême entame une nouvelle saison qui pourrait faire autant de vagues que la dernière

Aux États-Unis, la Cour suprême fait sa rentrée ce lundi 3 octobre pour une nouvelle saison qui risque de faire autant de bruit que la précédente avec l’abolition du droit à l’avortement. Les juges doivent notamment se prononcer sur des dossiers liés aux droits LGBTQ, au droit de vote, etc.

Les neuf juges de la Cour suprême sont de retour aux manettes, alors que l’onde de choc provoquée par leurs dernières décisions n’est pas encore passée.

Il y a eu la fin du droit à l’avortement, des lois moins restrictives pour les armes, ou encore des mesures moins favorables au climat, des décisions qui ont clairement entaché l’image d’une Cour suprême censée être apolitique, au point que selon les derniers sondages, plus de la moitié des Américains ne font plus confiance à ces magistrats. Du jamais vu.

Des décisions qui vont affecter la démocratie

Avec six juges conservateurs et trois progressistes, l’instance a clairement viré à droite. Ce qui fait craindre à de nombreux Américains cette nouvelle saison.

Dès ce lundi, la Cour va entamer l’examen d’une question qui risque d’affecter le pouvoir du gouvernement fédéral de lutter contre la pollution. Mardi 4, ce sera au tour d’une affaire liée au Voting Rights Act, lequel protège le droit de vote des Afro-Américains et des minorités depuis près de 60 ans.

Au programme également, des affaires liées à l’égalité des droits des communautés LGBTQ ou le pouvoir des Etats dans l’organisation et la validation des élections. Cette nouvelle saison promet des décisions qui vont profondément affecter la démocratie américaine.

L. A.