dimanche 4 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Festival national du Malouf : une ambiance apaisante lors de la 2e soirée

Festival national du Malouf : une ambiance apaisante lors de la 2e soirée

Une ambiance apaisante a marqué la deuxième soirée de la 10ème édition du festival national du Malouf, ouverte lundi au théâtre régional Mohamed Tahar Fergani de Constantine.

Les douces mélodies puisées du répertoire national de la chanson du Malouf et du Haouzi, interprétées par l’association Al Moutribia de la chanson andalouse de Blida et la troupe régionale de la musique andalouse de Constantine, ont fait voyager le public présent dans une bonne ambiance lui permettant de rompre, le temps du spectacle, avec le stress du quotidien.

L’association Al Moutribia qui a ouvert le spectacle a présenté une panoplie de chansons du genre Haouzi et khlas qui ont émerveillé les spectateurs qui ont vivement applaudi les prestations musicales.

L’association Al Moutrabia de Blida qui a animé la première partie de la soirée a offert un show des plus élégants en interprétant avec brio un premier Haouzi, intitulé « Ham El Djafa » et un deuxième « Fat Chouââ El Djamra » et un Khlas « Raâyt El Hilal ».

Une interactivité des plus spontanées entre le public et les artistes de l’association musicale de Blida, chaleureusement salués par les familles et les jeunes présents à la deuxième soirée de ce festival national ressuscité après un arrêt de plusieurs années (interrompu depuis 2015).

La scène du théâtre régional Mohamed Tahar Fergani a vibré, par ailleurs, avec l’entrée de la troupe régionale de la musique andalouse de Constantine, conduite par Samir Boukeridira et qui a présenté une série de chansons puisées du répertoire national de la chanson malouf.

Les artistes Chemseddine Djebassi, Rachid Boutas et Malek Chelouk de Constantine ont interprété avec succès des extraits musicaux des genres H’sine et Djazel entre autres, et qui ont enchantés le public qui s’est laissé aller dans une ambiance de douceur et d’apaisement des plus agréables.

Le chanteur Khaled Aimeur qui a interprété « Awal Ma Nebda El Kassa », « Bouâd Ediar », « Hramt Bikom Nouâssi » et « Moukabid El Hob » du genre Ezidane a été chaleureusement applaudi par le public.

L’artiste Hosnia Saoucha a également brillé sur scène et émerveillé le public en interprétant une série de chansons dont « Dokt El Hawa maâ Nawa », « Ya chabih Day El Hilal » et « Ya laoun El Assel » en plus d’un khlas intitulé « Ezahr Fi Rawd Takallal ».

Pour rappel, la 10e édition du Festival national du Malouf qui s’est ouverte lundi se poursuivra jusqu’à samedi prochain, avec la participation de nombreux artistes, en plus de débats et d’un concours entre les troupes interprétant ce genre musical.

APS