dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Forum économique algéro-français : inscrire le partenariat bilatéral dans la durabilité

Forum économique algéro-français : inscrire le partenariat bilatéral dans la durabilité

Les opérateurs et chefs d’entreprise, algériens et français, participant au Forum économique bilatéral, qui a clôturé ses travaux mardi à Alger, sont convenus d’intensifier les échanges et les traduire en « projets de partenariat concrets » qui soient « inscrits dans la durabilité ».

Selon le communiqué final commun sanctionnant cette rencontre tenue en marge de la 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) algéro-français, les communautés d’affaires des deux pays ont recommandé de « maintenir la dynamique amorcée pour la relance du partenariat économique bilatéral, à travers une intensification du programme d’échanges, de visites, de rencontres et de participation aux différentes manifestations économiques et commerciales, organisées par les deux pays ».

Outre les séances plénières, les tables rondes tenues à cette occasion ont permis d’« explorer et d’identifier des opportunités d’affaires et des projets viables et porteurs, créateurs de richesse et à même de permettre un transfert technologique et une résilience économique de long terme », lit-on dans le communiqué final.

Dans ce sens, les participants au forum ont appelé en particulier à accélérer le partenariat dans le domaine de la fabrication locale des composants et systèmes relevant des énergies renouvelables et dans les projets d’efficacité énergétique.

Ils ont plaidé, dans le domaine de l’industrie pharmaceutique, pour le lancement de projets de partenariat dans la fabrication de produits à grande valeur ajoutée dont l’insuline.

« Les opérateurs économiques des deux pays sont appelés à concrétiser de projets de partenariat et d’investissement, à même de refléter le potentiel économique des deux pays et de répondre aux attentes des peuples algérien et français », note encore le communiqué final.

Dans son allocution de clôture, le directeur de la promotion et du soutien aux échanges économiques au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Rabah Fassih, a souligné que les échéances économiques prévues, dont notamment le Comité mixte algéro-français qui se réunira « tout prochainement », constituaient un « outil de suivi des recommandations du forum », appelant les entreprises nationales, tous secteurs confondus, à participer en force aux rencontres économiques algériennes qui auront lieu en France.

« Ce forum est un jalon. Il faut qu’il soit suivi par des contacts intensifs, des visites dans les deux sens en vue de permettre un autre partenariat économique algéro-français, qui soit un partenariat concret et durable », a-t-il souligné.

APS