vendredi 14 juin 2024
Accueil > A la UNE > Holcim El-Djazaïr représente à lui seul 30% des exportations de l’Algérie [ Ciments & Clinkers ]

Holcim El-Djazaïr représente à lui seul 30% des exportations de l’Algérie [ Ciments & Clinkers ]

Holcim El-Djazaïr est fier d’annoncer une performance remarquable en matière d’exportation pour l’année 2023. Le Groupe a exporté 3,4 Millions de tonnes au cours de cette période, représentant 30% de l’ensemble des exportations de l’Algérie pour les deux produits [ciments et clinkers]. Cette réalisation représente une augmentation de 7% par rapport aux 3,2 Millions de tonnes enregistrées en 2022, et une augmentation de 17% du chiffre d’affaires.

Dans ce contexte particulier, Holcim El-Djazaïr a choisi d’orienter ses exportations davantage vers les produits finis et de réduire la proportion de produits semi-finis. En 2023, 40% de ses exportations concernent le ciment, représentant une hausse de 300% par rapport à 2022. Cette proportion devrait continuer à augmenter pour atteindre plus de 60% en 2024.

Pour réaliser ce bilan exceptionnel, Holcim El-Djazaïr a débloqué d’importants investissements, notamment l’acquisition d’un chargeur de navires en 2023, représentant un investissement de 3,5 Millions d’euros. De plus, une nouvelle flotte de camions performants a été acquise. Le groupe a également entrepris la construction de nouveaux silos de ciment dédiés à l’exportation dans son usine à Mascara. Des investissements ont également été réalisés dans des halls de stockage de ciment blanc pour traiter des navires de plus grande taille via les ports d’Oran, Mostaganem et Arzew.

Ce résultat a été rendu possible grâce aux différentes mesures de promotion d’exportation hors hydrocarbures définies par les pouvoirs publics. Toutefois, l’Algérie a la capacité d’exporter plus de 10 Millions de tonnes par an, si des mesures adaptées sont mises en place notamment dans le domaine logistique, telles que la priorité de traitement des navires dédiés à l’exportation, l’extension des structures de stockage de ciment dans les ports, ainsi que la promotion du transport ferroviaire, permettant de réduire les émissions de CO2 et minimisant les risques d’accidents.

En outre, le maintien des niveaux d’exportations de la filiale ciment sur les marchés déjà acquis ces dernières années dépend de la maîtrise de l’empreinte CO2. C’est particulièrement crucial en Europe, où une taxe sera instaurée à partir de 2026 pour toutes les importations de produits à forte empreinte carbone.

Holcim El-Djazaïr réitère son engagement indéfectible envers la feuille de route définie par les autorités publiques afin de contribuer au développement économique et social du pays. Cela se manifeste à la fois par la satisfaction des besoins du marché local grâce à des produits et solutions de construction innovants et durables, ainsi que par la diversification des revenus extérieurs hors du secteur des hydrocarbures, grâce à l’exportation de produits finis. Tout cela s’inscrit dans le respect scrupuleux des engagements environnementaux.

Mohammed Bessaïah