mardi 16 juillet 2024
Accueil > A la UNE > Hommage à Jacques Delors : la France salue l’apôtre de la construction européenne

Hommage à Jacques Delors : la France salue l’apôtre de la construction européenne

La France a rendu hommage ce 5 janvier à Jacques Delors, ministre de l’Économie sous François Mitterrand, ancien président de de la Commission européenne, et mort le 27 décembre à 98 ans. Le président Emmanuel Macron a salué lors de cette cérémonie, son engagement politique sur la scène hexagonale, mais aussi l’apôtre de la construction européenne qu’il fut, en présence de nombreux dirigeants et de sa fille Martine Aubry, et de sa famille.

L’Hymne à la joie, puis la Marseillaise, ont retenti dans la cour d’honneur des Invalides. Le chef de l’État, Emmanuel Macron a salué les intuitions visionnaires de Jacques Delors, qui a réussi à concilier ses convictions de gauche avec celles du gaullisme, mais aussi celui qui a su réconcilier l’Europe avec son avenir.

Le président français a souligné le rôle majeur de l’artisan des accords de Schengen en 1985, mais aussi concernant la création de la monnaie unique en 1999. Dans ses vœux adressés à la population, le président avait déjà invoqué son héritage, en choisissant de défendre une Europe plus forte et plus souveraine.

Même si l’Élysée a souligné qu’il ne s’agissait pas d’une campagne, le discours du chef de l’État a résonné à quelques mois des élections européennes de juin, alors que l’extrême droite est en tête en France dans les sondages.

D’autant que le Premier ministre hongrois Viktor Orban, chef de file du courant nationaliste en Europe, était présent à cet hommage.

Pour rappeler les réalisations concrètes de Jacques Delors, une centaine d’étudiants du programme Erasmus étaient venus de toute l’Europe. La France, qui a invité tous les chefs d’États et des gouvernements de l’Union européenne, ainsi que les dirigeants des institutions communautaires actuelles ou en exercice, lorsque Jacques Delors siégeait à Bruxelles.

Tous sont ensuite reçus pour un déjeuner à l’Élysée. La maire de Lille, Martine Aubry, fille de monsieur Delors, a été associée étroitement aux préparatifs de la cérémonie, mais n’a pas pris la parole. Hommage aussi en présence de nombreux ministres.

Une photo de famille, peut-être la dernière, d’un gouvernement qui s’attend d’un jour à l’autre à un remaniement.

M. B.