mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > Jeux sportifs arabes-2023 /boxe (finales messieurs) : l’Algérie sacrée avec dix médailles dont 4 en or

Jeux sportifs arabes-2023 /boxe (finales messieurs) : l’Algérie sacrée avec dix médailles dont 4 en or

La sélection algérienne masculine de boxe a été sacrée avec dix médailles (4 or, 2 argent et 4 en  bronze), à l’issue des finales du tournoi de boxe des Jeux sportifs arabes (5-15 juillet), disputées mercredi au Centre de préparation et de regroupement des équipes militaires à Ben Aknoun (Alger).

Dans la catégorie des moins de 48 kg,  Khennoussi Kamel a décroché la médaille d’or, la première dans sa carrière internationale, en battant en finale le Marocain Essaadi Hamza.

De son côté, le médaillé d’or aux Jeux méditerranéens d’Oran, Aït Bekka Jugurtha (-63,5 Kg), a dominé le Marocain Nadir Abdelhaq, confirmant ainsi sa bonne forme dans cette catégorie de poids.

Son coéquipier, Kramou Chemseddine, a dominé pour sa part, l’Irakien Alezairej Karrar Kadhim dans la catégorie des moins de 67 Kg.

La dernière médaille d’or algérienne de la journée a été l’œuvre de Mourad Kadi (+92 kg) qui a pris le dessus sur le Syrien Mlaiyes Mohamed.

En revanche, le vice-champion du monde 2013, Mohamed Flissi (-54 kg), s’est contenté de la médaille d’argent après sa défaite en finale, annonçant par la même occasion la fin de sa riche carrière sportive.

La seconde médaille d’argent a été obtenue par Ghazli Ahmed Abderaouf (-75 Kg), battu en finale  par le Syrien Ghousson Ahmad    .

Les quatre médailles de bronze ont été décrochées par Tamma Salem (-60 kg), Yaiche Youcef Islam (-71 Kg), Boudia Azouz (-86 Kg) et Taruket Tarek (-92 Kg).

De l’avis des techniciens présents au tournoi de boxe, le niveau technique des combats a été au « dessus de la moyenne » chez les messieurs, alors qu’il est « tout juste moyen » chez les dames.

« Je pense que la présence des Tunisiens et Marocains a sauvé le tournoi masculin, sans oublier les boxeurs jordaniens qui sont en train d’émerger avec une jeune génération de boxeurs qui peuvent prétendre à l’avenir à des médailles mondiales. Il ne faut pas oublier les Syriens qui se sont montrés très solides lors de ce tournoi », a déclaré Brahim Bejaoui, ancien entraîneur national.

De son côté, la sélection algérienne féminine avait été également sacrée championne arabe avec un total de huit médailles (5 or, 2 argent et 1 en bronze).

Les médailles d’or sont l’œuvre de Fatiha Mansouri (-48 Kg), Boualem Roumaïssa (-50 Kg), Khelif Hadjila (-60 kg), Khelif Imane (-66 Kg) et Zobeida Hayam Fatima-Zohra (-63,5 Kg).

Les boxeuses Abdelkader Hadjala Fatma-Zohra et Benane Djoher (-75 Kg) se sont contentées de la médaille d’argent. La médaille de bronze a été décrochée par Miloudi Souha (-52 Kg).

L’Algérie a terminé le tournoi arabe avec un total de 18 médailles (9 or, 4 argent et 5 en bronze).

Les sélections algériennes de boxe ont pris part au tournoi arabe avec 19 pugilistes (11 messieurs et 8 dames), sous la conduite des entraîneurs Ahmed Dine et Noureddine Touilbini (messieurs) et Abdelhani Kenzi et Mohamed Chaouia (dames).

Lors de la précédente édition qui s’est déroulée en 2011 à Doha au Qatar, l’Algérie a terminé à la cinquième place avec un total de sept médailles (2 argent et 5 en bronze).

APS