mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > La 18e édition du SIPHAL ouvre le débat sur les enjeux de l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne

La 18e édition du SIPHAL ouvre le débat sur les enjeux de l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne

En s’imposant comme le plus grand évènement de la pharmacie en Algérie, la 18e édition du Salon International de la Pharmacie en Algérie (SIPHAL) est lancé aujourd’hui jusqu’au 17 février 2024 au pavillon central du Palais des expositions d’Alger (SAFEX). Placé sous le patronage du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique et le ministre de la Santé, le salon se focalisera sur le thème : « Les enjeux de l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne ».

Tout en favorisant le développement d’une expertise locale, le SIPHAL offre une plateforme d’exposition sur une superficie de 15 000 m² pour accueillir les 170 exposants . Cet événement réunira des représentants d’institutions publiques, des leaders de l’industrie pharmaceutique, des acteurs clés, ainsi que des organisations professionnelles du secteur de la pharmacie et de la santé.

L’objectif du salon est de faciliter les échanges et le partage d’expériences sur les questions liées à l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne. Cette internationalisation englobe non seulement l’exportation des produits pharmaceutiques algériens, mais également la promotion de collaborations avec des acteurs internationaux, l’accès à de nouveaux marchés et l’adoption des meilleures pratiques mondiales.

Dans son allocution d’ouverture, Dr. Yacine Louber, directeur du SIPHAL, a remercié tous les intervenants du secteur pour «leur confiance et les professionnels qui visitent le salon pour leur fidélité. Leur soutien est déterminant et nous conforte dans le choix du thème de cette édition consacré aux enjeux de l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne».

Pour M. Louber, « le SIPHAL est un salon citoyen visant à prolonger les efforts déployés par les autorités compétentes, tant pour promouvoir le modèle singulier algérien à l’échelle régionale et continentale que pour soutenir les initiatives d’exportation des opérateurs locaux vers de nouveaux marchés. L’Algérie s’est fixée comme objectif d’atteindre 30 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures, à l’horizon 2030. Dédier le 18e SIPHAL à cette cause sera notre modeste contribution ».

Durant les 4 jours du programme, des thèmes cruciaux seront abordés en vue d’offrir une compréhension approfondie des enjeux actuels et des opportunités émergentes dans le secteur de l’industrie pharmaceutique en Algérie. L’état des exportations pharmaceutiques sera examiné, accompagné d’une évaluation des situations actuelles et des recommandations stratégiques. La pharmacovigilance en Algérie sera également l’un des points centraux pour souligner l’importance de la surveillance des médicaments afin d’assurer la sécurité des patients.

Les experts nationaux et  internationaux exploreront également des questions  en lien avec le rôle essentiel de la CNAS en tant qu’acteur incontournable dans la prise en charge sociale des citoyens, les études en bioéquivalence , l’intérêt et les contraintes de l’internalisation des activités de recherche et développement, ainsi que la stratégie d’internationalisation du marché des dispositifs médicaux en Algérie.

Mohammed Bessaïah