mardi 23 avril 2024
Accueil > A la UNE > La contestation de décisions de l’arbitre désormais sanctionnée par une hausse de l’amende

La contestation de décisions de l’arbitre désormais sanctionnée par une hausse de l’amende

La Fédération algérienne de football (FAF) a annulé la disposition réglementaire introduite en 2014 relative à la contestation de décisions des joueurs auprès des arbitres sanctionnée par une suspension d’un match, elle a été amendée par une hausse de l’amende qui passe à 100.000 DA que le joueur payera en cas de contestation de décisions arbitrales, a indiqué samedi l’instance fédérale.

Ainsi, tout joueur ou dirigeant qui conteste une décision de l’arbitre directeur ou l’un de ses assistants est sanctionné d’une amende personnelle de cent mille dinars (100.000 DA) pour la Ligue 1 et  cinquante mille dinars (50.000) pour la Ligue 2 amateur, précise la circulaire de la FAF.

Pour les autres paliers, l’amende oscille entre 20.000 DA (inter- régions) et 5.000 DA (division wilaya). Elle est de 10.000 dinars pour la division régionale.

D’autre part, tout regroupement autour de l’arbitre pour contester une de ses décisions ou celles de l’un de ses assistants est sanctionné par une amende personnelle  à l’instigateur identifié. En cas de non identification de l’instigateur, cette sanction est infligée au capitaine de l’équipe fautive, selon la même source.

L’amende est de 150.000 DA pour la Ligue 1, contre 70.000 DA pour la Ligue 2 amateur.

Pour les divisions inférieures, l’amende est de 30.000 DA (inter-régions), 20.000 (division régionale) et 10.000 pour la division wilaya.

B. M.