mercredi 7 décembre 2022
Accueil > A la UNE > La légende de la country américaine, Loretta Lynn, est morte à 90 ans

La légende de la country américaine, Loretta Lynn, est morte à 90 ans

La mort d’une icône de la musique country. Loretta Lynn avait 90 ans. Au cours d’une carrière longue de plusieurs décennies, elle a écrit et chanté des chansons inspirées de sa propre vie. Celle d’une petite fille pauvre parvenue au sommet. Une histoire comme l’Amérique les adore.

« Coal miner’s daughter », la fille du mineur de charbon. C’est la chanson la plus célèbre de Loretta Lynn, née Loretta Webb le 14 avril 1932, et morte mardi 4 octobre à 90 ans. Elle y raconte sa vie de petite fille née pendant la Grande Dépression dans une cabane accrochée à une colline du Kentucky, rapporte notre correspondant à Washington.

L’icône de la chanson country américaine s’était rendue célèbre par ses textes relayant les problèmes rencontrés par les femmes et longtemps passés sous silence par la société.

Elle grandit sans électricité avant de quitter l’école à 14 ans, pour se marier à 15 ans à Oliver Vanetta, dont elle partagera la vie durant 50 ans, jusqu’à sa mort en 1996. Il est plus âgé, volontiers volage et porté sur l’alcool illégal dont il est à l’occasion un trafiquant.

Un premier tube en 1960 

À 19 ans, elle a déjà quatre enfants et c’est en l’entendant chanter pour eux que son mari lui achète une guitare à 17 dollars et l’encourage à devenir chanteuse professionnelle. Peu de temps après, le couple accueille en outre des jumelles. Elle a le temps d’être grand-mère avant de vraiment devenir célèbre à 30 ans.

Elle forme son propre groupe, baptisé Loretta and the Trailblazers, et commence par se produire dans des bars avant d’enregistrer son premier tube, « I’m a Honky Tonk Girl », en 1960.

Elle est la première femme à être récompensée par l’académie de la musique country. La chanteuse autodidacte s’inspire, pour ses textes, de ses propres expériences de jeune mariée et des tumultes de sa relation amoureuse.

Défense de la contraception

« La plupart des auteurs-compositeurs écrivaient sur le fait de tomber amoureux, rompre et se retrouver seul », expliquait-elle au Wall Street Journal en 2016. « Le point de vue féminin que je décrivais était nouveau. »

Elle enchaîne les albums et les tournées et multiplie les apparitions dans des programmes télévisés populaires où elle joue parfois son propre rôle. Son autobiographie est adaptée au cinéma et vaut l’oscar de la meilleure actrice à Sissy Spacek, qui l’incarne.

Décorée de la médaille présidentielle de la liberté par Barack Obama, Loretta Lynn a défendu la contraception dans une chanson intitulée « la pilule » alors que le milieu de la country est largement conservateur. En 2005, elle est encore récompensée d’un Grammy Award pour un disque produit par le rockeur Jack White. Son dernier album studio, le cinquantième, est sorti l’an dernier.

M. B.