vendredi 30 septembre 2022
Accueil > A la UNE > La moudjahida Fatima-Zohra Saâdaoui n’est plus

La moudjahida Fatima-Zohra Saâdaoui n’est plus

La moudjahida Fatima-Zohra Saâdaoui est décédée à l’âge de 91 ans, a-t-on appris, samedi, auprès du ministère des Moudjahidine et des Ayants-droit.

Née le 16 février 1931 à Merouana (w.Batna), la défunte, infirmière à l’hôpital de Constantine, a rejoint les rangs de la Guerre de libération nationale en 1955, organisant plusieurs opérations d’évasion des moudjahidine blessés de l’hôpital.

Sa bravoure et son patriotisme lui ont valu le respect et l’estime de ses compagnons d’armes, parmi les moudjahidine et les dirigeants.

La regrettée qui a subi les affres du colonialisme, a été emprisonnée entre 1961 et 1962. Elle poursuivra après l’indépendance sa lutte par fidélité au legs des chouhada.

Au lendemain de l’indépendance, elle a créé un centre dédié à la prise en charge des enfants de chouhada dans la wilaya de Constantine. Elle a voué sa vie au service de la société et aux œuvres caritatives, jusqu’au dernier souffle, après une vie jalonnée de sacrifices et de don.

En cette douloureuse épreuve, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, a présenté à la famille de la défunte et à ses compagnons d’arme, ses condoléances les plus attristées et ses sincères sentiments de solidarité et de compassion, implorant Allah Le Tout-Puissant de l’accueillir en Son vaste paradis, et de prêter à ses proches patience et réconfort.