dimanche 5 février 2023
Accueil > A la UNE > LA NOUVELLE-ZÉLANDE NE VEUT PAS DE TOURISTES QUI DÉPENSENT « 10 DOLLARS PAR JOUR »

LA NOUVELLE-ZÉLANDE NE VEUT PAS DE TOURISTES QUI DÉPENSENT « 10 DOLLARS PAR JOUR »

La Nouvelle-Zélande, qui ouvre de nouveau ses frontières aux touristes, veut cibler des visiteurs « de haute qualité » et pas ceux qui dépensent « 10 dollars par jour ».

« Nous allons accueillir les routards“, mais “nous n’allons pas cibler les personnes qui expliquent sur Facebook comment elles peuvent voyager à travers notre pays avec 10 dollars par jour en mangeant des nouilles instantanées », a déclaré mercredi le ministre néo-zélandais Stuart Nash, cité par The Guardian. Voilà qui est dit sans détour !

Après deux ans de pandémie de Covid-19, la Nouvelle-Zélande a de nouveau ouvert, le 1er août, ses frontières aux touristes, aux étudiants étrangers, mais aussi aux croisières. Pour se rendre sur son territoire, la preuve d’un schéma vaccinal complet reste nécessaire (sauf pour les ressortissants néo-zélandais, les jeunes de moins de 16 ans et les personnes ne pouvant être vaccinées pour des raisons médicales).

Avant embarquement, les voyageurs sont tenus de remplir une déclaration en ligne et présenter la preuve de l’obtention du NZeTA (autorisation de voyage électronique et taxe touristique pour la préservation de la nature valable pour deux ans). A leur arrivée, ils doivent effectuer deux auto-tests, le premier et le cinquième jour de leur séjour. En cas de résultat positif, ils doivent s’astreindre à une période d’auto-isolement de 7 jours.

Bref, les conditions d’entrée restent donc encore très strictes pour tout le monde, visiteurs “de haute qualité” tout comme ceux qui dépensent “10 dollars par jour“.

Mohammed Bessaïah