mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > L’Algérie devient le premier pays de la région Moyen-Orient et Afrique à fabriquer le médicament phare AstraZeneca pour le traitement du diabète.

L’Algérie devient le premier pays de la région Moyen-Orient et Afrique à fabriquer le médicament phare AstraZeneca pour le traitement du diabète.

Un plan ambitieux d’expansion et de localisation permettra la fabrication de cinq médicaments phare AstraZeneca en Algérie au cours des cinq prochaines années.

AstraZeneca a annoncé aujourd’hui un plan ambitieux  d’expansion et de localisation qui permettra la fabrication en Algérie de cinq médicaments phares de la société pharmaceutique internationale. Entérinée par le Ministère de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique (MIPP), ce plan marque un tournant dans l’amélioration de l’accès aux médicaments en Algérie, pour potentiellement fournir des médicaments utilisés dans le traitement d’un large éventail de maladies, dont le diabète de type 2, l’oncologie, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), les maladies gastro-intestinales et les maladies cardiaques.

Ce plan d’expansion et de localisation est une reconnaissance de la capacité de l’industrie pharmaceutique algérienne à produire des médicaments de haute qualité et incarne l’engagement de longue date d’AstraZeneca en faveur du renforcement du système de soins de santé et de la santé des patients en Algérie, en facilitant notamment l’accès aux médicaments vitaux.

L’Algérie deviendra le premier pays de la région Moyen-Orient et Afrique à fabriquer le médicament AstraZeneca pour le traitement du diabète, avec différentes phases d’installation, de validation et de tests de stabilité prévues entre 2022 et 2025, pour atteindre une capacité de production prévisionnelle de 900 000 unités au terme de cette période. La production du médicament pour le traitement des maladies gastro-intestinales devrait atteindre une capacité prévisionnelle de 1,4 millions d’unités.

AstraZeneca vise à établir des partenariats avec différents acteurs algériens en vue d’assurer la fabrication locale de ces cinq produits clés au cours des cinq prochaines années, contribuant ainsi à des économies considérables sur la facture d’importation tout en favorisant le transfert d’innovation et de haute technologie vers le pays. L’initiative assurera la résilience du système de soins de santé, un concept qui s’inscrit dans les objectifs de durabilité plus larges d’AstraZeneca, en mettant l’accent sur les soins préventifs et l’intervention précoce pour répondre à la demande croissante de services de santé en Algérie et dans la région.

S’exprimant lors de l’événement de lancement à Alger, M. Rami Scandar, Président de la région Proche-Orient et Maghreb chez AstraZeneca, a déclaré : « L’annonce d’aujourd’hui marque une nouvelle ère de collaboration entre AstraZeneca et l’Algérie, et nous sommes heureux d’améliorer notre capacité à offrir des solutions de santé innovantes au peuple algérien. En franchissant cette étape, ce plan d’expansion et de localisation s’aligne sur les importantes ambitions d’AstraZeneca en Algérie, qui comprennent le développement de nos équipes et le renforcement des capacités dans le secteur de la santé du pays. »

Avec plus de 20 ans de présence en Algérie, AstraZeneca œuvre constamment en faveur de l’accès aux soins de santé, de l’éducation et de la durabilité pour les patients. En 2021, AstraZeneca avait lancé la production locale d’un médicament phare pour le traitement du cholestérol qui a ce jour dépasse le million d’unités produites en Algérie. Ce plan d’expansion et de localisation renforce l’engagement de l’entreprise à créer un écosystème de soins de santé résilient en exploitant la science, l’innovation et les technologies de pointe en vue d’un impact positif sur les communautés et l’environnement.

Mohammed Bessaïah

 

###