dimanche 4 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Lancement du projet de coopération bilatérale Shiraka entre les cours des comptes algériennes et néerlandais

Lancement du projet de coopération bilatérale Shiraka entre les cours des comptes algériennes et néerlandais

Les 5 et 6 octobre 2022 à l’hôtel Aurassi marquent une nouvelle étape dans la coopération algéro-néerlandaise. En présence de l’Ambassadeur des Pays-Bas, Mme Janna van der Velde fut signé un Memorandum d’entente par M. Benmaarouf Président de la cour des comptes algérienne, et M. Irrang, Vice-Président de la cour des comptes néerlandaise.

Dans son allocution, l’Ambassadeur a souligné le fait que le partage des bonnes pratiques et l’échange de savoir-faire forment le fil rouge dans tous les projets de coopération avec l’Algérie. C’est la vision néerlandaise d’un vrai partenariat.

M. Benmaarouf, a expliqué que ce projet de coopération vise à accompagner et à assister la cour dans le développement des capacités professionnelles au sein de la cour et la mise à niveau de ses relations avec ses bénéficiaires car c’est dans cette perspective que la cour des comptes vise toujours à contribuer au développement de la bonne gouvernance et de la transparence dans le secteur public.

L’atelier de démarrage du projet qui dure deux jours a vu la participation de cinq fonctionnaires de la cour néerlandaise ainsi que leurs homologues algériens. Ce programme s’étalera jusqu’en 2026. Nous lui souhaitons beaucoup de succès.

Discours ambassadeur des Pays-Bas

Monsieur le Président de la Cour des Comptes algérienne, Monsieur le Vice-Président de la Cour des Comptes néerlandaise,

Honorable assistance,

Bonjour et merci de votre invitation. Je suis très heureuse de pouvoir assister à cette ouverture officielle du second programme de coopération bilatérale Shiraka entre les Cours des Comptes algérienne et néerlandaise.

Je suis fière de pouvoir constater que les relations entre nos deux pays se sont beaucoup intensifiées et diversifiées les dernières années, notamment sur le partage de bonnes pratiques en matière de bonne gouvernance.

Le partage des bonnes pratiques et l’échange de savoir- faire forment le fil rouge dans tous nos projets de coopération avec l’Algérie. C’est notre vision d’un vrai partenariat.

Je vous félicite pour la réussite du premier programme lancé en 2016 et je suis ravie d’assister à la continuité et à la relance de cette bonne coopération institutionnelle.

En tant que représentant du gouvernement, je suis constamment conscient que je suis financé par des fonds publics. Dans ma propre organisation, j’ai vu comment la pression pour rendre des comptes a augmenté au cours des vingt dernières années. Et à juste titre.

Nous sommes payés par le citoyen néerlandais et nous devons pouvoir expliquer à ce citoyen ce que nous contribuons à son bien-être, sa sécurité. A la paix dans notre monde.

Il est tout aussi important qu’il y ait une institution indépendante qui rende un jugement à ce sujet. Ceci est important car il s’agit d’une tâche trop complexe pour qu’un simple citoyen puisse la faire lui-même.

Mais aussi pour la foi et la confiance dans notre gouvernement. Surtout aujourd’hui, dans notre monde où les informations et les opinions circulent à grande vitesse et se mélangent facilement.

Une cour des comptes forte est donc indispensable. Pour maintenir le gouvernement sur la bonne voie et assurer la bonne gouvernance et la transparence. Et pour renforcer la confiance du public dans le gouvernement, comme je l’ai dit.

La coopération internationale améliore notre travail, écrit notre cour des comptes sur son site Internet. Je veux soutenir cela de tout cœur ici, aujourd’hui, devant ce public. Je suis heureuse de voir un partenariat aussi solide entre les cours des comptes néerlandaise et algérienne.

Mesdames et messieurs, je finis mon discours en vous remerciant de votre présence ici aujourd’hui et en souhaitant beaucoup de réussite à nos Cours des Comptes dans leur collaboration. J’espère sincèrement qu’elle formera un exemple pour des coopérations algéro-néerlandaises dans d’autres domaines.

M. B.