dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Le Général d’Armée Saïd Chanegriha reçoit le ministre des Armées Françaises

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha reçoit le ministre des Armées Françaises

Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP) a reçu en audience, vendredi à Alger, le ministre des Armées Françaises, Sébastien Lecornu, accompagné du Général d’Armée, Thierry Burkhard, Chef d’Etat-major des Armées, et ce, en marge de la visite qu’effectue le Président français, Emmanuel Macron en Algérie, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

La cérémonie d’accueil, qui s’est déroulée au siège de l’Etat-major de l’ANP a été entamée par le salut de l’emblème national et la présentation des honneurs militaires à l’hôte, par des formations issues des différentes Forces de l’ANP.

Ont pris part à cette rencontre, le Secrétaire Général du MDN, les Commandants de Forces et de la Gendarmerie nationale, des officiers Généraux du MDN et de l’Etat-major de l’ANP, ainsi que les membres de la délégation militaire française, précise la même source.

Après avoir souhaité la bienvenue à la délégation française, le Général d’Armée Saïd Chanegriha a souligné, lors de cette rencontre, que cette visite constituera « une étape charnière du processus de compréhension mutuelle entre les deux parties, insufflée par la volonté politique des Présidents des deux pays ».

« Je tiens tout d’abord à vous souhaiter la bienvenue, au siège de l’Etat-major de l’ANP, ainsi qu’à l’auguste délégation qui vous accompagne, tout en espérant que votre visite sera profitable et fructueuse. Cette visite nous permettra d’échanger, de manière franche et pragmatique, nos points de vue sur les sujets d’actualité, ainsi que les dossiers représentant un intérêt commun aux deux parties. En effet, ces dossiers ont évolué davantage au cours de ces dernières années, et ce, au regard de l’expansion de la menace terroriste en Afrique, en général, et dans l’espace sahélo-saharien en particulier », a déclaré le Général d’Armée.

« L’évolution de cette menace a également accru le crime organisé transfrontalier, dont le trafic de drogues et d’armes, la traite des êtres humains et la contrebande, sont les principales activités criminelles, proliférant de connivence avec les organisations terroristes », a-t-il ajouté, avant de relever  « l’intérêt des deux parties de préserver et de consolider les acquis en Méditerranée ouest, en matière de sécurité maritime, notamment les efforts consentis dans le domaine de la coopération bilatérale pour la hisser au niveau attendu ».

En vue d’une diversification des activités de coopération bilatérale, le Général d’Armée a proposé de mener « une réflexion commune, à l’effet d’arrêter les opportunités offertes, dans le cadre d’un accord de coopération renouvelé ». « Pour ce qui de la diversification des activités de notre coopération bilatérale, je propose de mener une réflexion commune, à l’effet d’arrêter les opportunités offertes et les domaines les plus indiqués pour leur concrétisation ».

« A ce titre, a-t-il détaillé, cette dynamique gagnerait davantage à être inscrite dans le cadre d’un accord de coopération renouvelé, qui définira les objectifs à atteindre, en la matière, et jalonnera le processus de la dimension pratique qui sera déterminée par les experts des deux parties ».

De son côté, M. Lecornu a salué « le rôle important et pivot » de l’Algérie dans la région, soulignant qu’il est prêt à « promouvoir la coopération militaire bilatérale à son niveau escompté ».

A l’issue de la rencontre, les deux parties ont échangé des présents symboliques, avant que le ministre des Armées françaises ne procède à la signature du livre d’or de l’Etat-Major de l’ANP, conclut le communiqué du MDN.