mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > Le ministre des Moudjahidine présente ses condoléances suite au décès de la moudjahida Janine Birichou

Le ministre des Moudjahidine présente ses condoléances suite au décès de la moudjahida Janine Birichou

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, M. Laïd Rebiga a adressé un message de condoléances à la famille de la moudjahida Janine Birichou, décédée à l’âge de 92 ans, a indiqué, mercredi, un communiqué du ministère.

« C’est avec une profonde affliction que nous avons appris la disparition de la moudjahida Janine Birichou, que Dieu l’entoure de Sa sainte miséricorde. En cette pénible épreuve, je tiens à présenter à sa famille et à tous ses compagnons moudjahidine et moudjahidate, ainsi qu’aux amis de la Révolution algérienne, mes  condoléances les plus attristées et ma profonde compassion, implorant le Tout Puissant de prêter patience et réconfort à sa famille et à ses proches », a écrit M. Rebiga dans son message de condoléances.

Née le 17 octobre 1931 en France, la défunte, veuve du chahid Kam El Arbi, et du moudjahid Maibech Salah, paix à leurs âmes, était pétrie « des nobles principes humanitaires. Témoin de par ses hautes valeurs de ce qu’endurait le peuple algérien comme oppression et injustice coloniales, elle rejoint la Révolution de libération nationale en 1956 », ajoute la même source.

« Militante pour la cause nationale, aux côtés des fidèles parmi les hommes libres du monde qui ont voué leur vie au soutien de la lutte du peuple algérien pour la liberté et l’indépendance », elle sera emprisonnée « une année entière (08 janvier 1958-08 janvier 1959) ». Après sa sortie de prison, elle poursuit « la lutte jusqu’à l’indépendance », conclut le communiqué.

B. M.