dimanche 4 décembre 2022
Accueil > A la UNE > Le rôle des médias dans la protection de l’environnement en Méditerranée souligné

Le rôle des médias dans la protection de l’environnement en Méditerranée souligné

Les participants à la conférence internationale sur le rôle des médias dans le développement durable ont souligné, mardi à Dubrovnik, le rôle des médias, dont les agences d’information, dans les efforts de la protection de l’environnement et la préservation des équilibres écologiques en Méditerranée.

Initiée par l’agence nationale de l’information croate HINA, en collaboration avec l’Alliance des agences de presse méditerranéennes (AMAN), dans le cadre de le tenue de la 30ème assemblée générale de l’Alliance, les participants ont insisté sur le rôle des médias, notamment les agences de la région chargées du traitement et de la diffusion de l’information, dans le choix du langage et du discours médiatique afin de contribuer de manière efficiente aux efforts de protection de l’environnement méditerranéen.

Ils ont noté sur ce registre l’urgence d’une mobilisation médiatique régionale commune et coordonnée entre les principaux acteurs du champ de l’information des Etats de la Méditerranée.

« Les médias, à l’instar des agences d’information, doivent assumer une responsabilité sociétale et citoyenne pour aider le large public à comprendre les enjeux et les conséquences de la pollution dans la Méditerranée et son impact sur le système écologique et la dégradation du cadre environnemental, marin notamment », a souligné Mme Nina Obuljen Korzinek, ministre croate de la Culture et de l’Information.

Pour la ministre, « la prise de conscience attendue des citoyens des pays de la région sur les défis majeurs auxquels font face les Etats de la région, nécessite une stratégie médiatique commune de sensibilisation et d’information, impliquant les principaux acteurs médiatiques institutionnels des pays de la Méditerranée », relevant que « leur responsabilité est grande, car il est fondamental de répercuter fidèlement les propos des académiciens et des experts concernant les différents questionnements de l’environnement méditerranéen ».

« Malgré les grands efforts académiques et politiques des Etats pour le traitement des problématiques liées à l’environnement de notre région méditerranéenne, les médias n’informent que peu », a-t-elle souligné, appelant à « tirer profit des mécanismes de coopération à l’image de l’AMAN pour redynamiser le rôle des agences en la matière et adopter des stratégies communes pour davantage de sensibilisation devant aider et encourager le large public à adhérer aux politiques de protection de l’environnement ».

Pour sa part, la directrice générale de l’agence HINA, Branka Gabriela Vojvodic, a relevé que cette problématique mérite encore plus d’efforts de la part des acteurs médiatiques de la région, annonçant à l’occasion le lancement par son agence d’un site (Croatie verte) dédié aux différents supports médiatiques traitant les sujets écologiques et ouverts aux contributions des experts et spécialistes.

Ce site, présenté aux participants, à été lancé lors de cette conférence.

Pour le président directeur général de l’agence italienne ANSA, M. Stefano Piero Carlo De Alessandri, il est important de saisir l’opportunité des organisations professionnelles comme l’AMAN pour une réflexion commune sur des actions d’envergure capable de booster une prise de conscience collective à même de mobiliser tous les acteurs des sociétés dans les politiques et les efforts de la préservation de l’environnement méditerranéen.

Les différents participants ont soulevé également la responsabilité des médias et des agences de l’information, notamment, pour anticiper et donner des informations correctes de sources fiables et contrecarrer les fake-news qui perturbent les politiques et efforts des Etats.

Les travaux de la 30ème assemblée générale de l’AMAN auxquels participent toutes les agences de presse membres de l’Alliance, sont rehaussés par la participation de M. Samir Gaïd, président de l’Alliance et Directeur général de l’agence Algérie Presse Service (APS), de M. Mokhtar Amine Khellif, l’ambassadeur d’Algérie en Croatie, le ministre palestinien de l’Information, Ahmed Assaf et le SG de l’AMAN, Georges Penintaex.

Les travaux se poursuivront mercredi avec la présentation du bilan moral et financier, ainsi que les activités de l’AMAN qui seront présentées par le Directeur général de l’APS qui procèdera aussi à la remise de la présidence de l’Alliance à l’Agence HINA, pour une présidence tournante d’un an.

La journée sera également marquée par la signature d’un accord de coopération et d’échange d’informations entre l’APS et HINA.