dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Les futurs diplômés du mécanisme « un diplôme…un brevet » ou « un diplôme…une startup » appelés à accéder à la plateforme « Ibtikar »

Les futurs diplômés du mécanisme « un diplôme…un brevet » ou « un diplôme…une startup » appelés à accéder à la plateforme « Ibtikar »

Les futurs diplômés qui soutiendront leurs mémoires de fin d’études en Master, Ingéniorat ou Thèses de doctorat dans le cadre des mécanismes « un diplôme…une startup » ou « un diplôme…un brevet » peuvent désormais bénéficier des services de la plateforme numérique « Ibtikar », a annoncé mercredi le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Conformément à l’arrêté ministériel n 1275 du 27 septembre 2022 portant sur le mécanisme « un diplôme…une startup » ou « un diplôme…un brevet », le ministère a appelé à l’orientation des étudiants vers les incubateurs de projets universitaires ainsi que les plateformes technologiques.

« Les futurs diplômés qui soutiendront leurs mémoires de fin d’étude master, ingéniorat ou thèses de doctorat dans le cadre des mécanismes +un diplôme, une startup+ ou +un diplôme, un brevet+ peuvent désormais bénéficier des services offerts sur la plateforme numérique +Ibtikar+ via le lien http://lbtikar.dgrsdt.dz », a précisé le ministère.

« Les étudiants inscrits sur cette plateforme trouveront toutes les informations nécessaires pour prototyper leurs innovations », a ajouté le ministère de l’Enseignement supérieur.

Cette question a fait l’objet de la correspondance adressée par la tutelle aux présidents de conférences régionales des universités à l’effet de prendre attache avec les responsables des établissements d’enseignement supérieur, la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) ainsi que les responsables des centres de recherche.

Le ministère a insisté également dans cette correspondance sur l’organisation des campagnes d’information pour accompagner les étudiants inscrits dans le cadre de ce mécanisme notamment en fin de cycle, les sensibilisant à l’importance de choisir des projets de fin d’études en Master, Ingéniorat ou des thèses de doctorat ayant trait à l’innovation dans l’objectif d’obtenir le label « projet innovant » ou « startup ».

Ces mesures, rappelle-t-on, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du secteur de l’Enseignement supérieur visant « la valorisation des projets réalisés par les étudiants durant leur cursus de formation ».