mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > L’Iran lance une attaque de drones et de missiles contre Israël

L’Iran lance une attaque de drones et de missiles contre Israël

L’Iran a lancé, samedi 13 avril « depuis son territoire », une attaque de drones contre Israël, a déclaré le porte-parole de l’armée israélienne dans une allocution télévisée. Les Gardiens de la révolution confirme l’attaque en cours : des dizaines de drones et de missiles volent vers Israël, qui indique collaborer avec « les États-Unis et nos alliés » pour « agir contre les lancements et les intercepter ».

« L’Iran a lancé des drones depuis son territoire en direction d’Israël », a déclaré Daniel Hagari peu après 23 heures (20 heures TU). Sur X (ex-Twitter), les Forces de défense israéliennes (IDF) précisent :

« L’Iran a récemment lancé des drones depuis son territoire vers Israël. L’armée israélienne est en état d’alerte et surveille en permanence la situation opérationnelle. Le réseau de défense aérienne de Tsahal est en état d’alerte élevé, aux côtés des avions de combat de l’IAF et des navires de la marine israélienne qui sont en mission de défense dans l’espace aérien et naval israélien. L’armée israélienne surveille toutes les cibles. »

Israël indique œuvrer avec les États-Unis à « intercepter » les drones envoyés par l’Iran. Ceux-ci devraient mettre plusieurs heures à atteindre le territoire israélien. L’attaque iranienne va durer « probablement plusieurs heures » selon Adrienne Watson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain dans un communiqué. Les États-Unis se tiendront « aux côtés du peuple d’Israël », précise la Maison Blanche. Vendredi, le président Joe Biden disait s’attendre à une attaque imminente de l’Iran contre l’État hébreu.

« Nous sommes préparés à tout scénario », assure Netanyahu

Depuis Jérusalem, notre correspondant confirme que l’état d’alerte est à son plus haut niveau en Israël. Selon le journaliste Barak Ravid, généralement très bien informé, ce sont même des centaines de drones qui ont été lancés vers Israël. Mais cela prendra plusieurs heures pour que ceux-ci atteignent le territoire. Sur place, on indique également que des drones ont été lancés sur Israël à partir d’autres pays, qui n’ont pas été précisés.

« Nos systèmes de défense sont déployés, nous sommes préparés à tout scénario, tant défensivement qu’offensivement », affirme le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu. Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, s’est entretenu pour la seconde fois en quelque jours avec son homologue américain, Lloyd Austin ; ce 13 avril, il affirme qu’Israël a obtenu de ses alliés de nouvelles capacités militaires pour se défendre contre une attaque en provenance de l’Iran.

Le cabinet de guerre sous la direction de Benyamin Netanyahu est réuni dans le poste de commandement souterrain, situé au ministère de la défense à Tel-Aviv. Une série de mesures annoncées par la défense passive sont entrées en vigueur, notamment l’interdiction de tout rassemblement de plus de 1 000 personnes. De ce fait, les manifestations du samedi soir qui se tiennent toutes les semaines ont dû se disperser plus rapidement que prévu. À partir de dimanche, les écoles seront fermées.

L’espace aérien se ferme dans la région

L’Iran a donc décidé de franchir le pas. Dans un communiqué officiel, les Gardiens de la révolution ont affirmé que des dizaines de drones et de missiles ont été lancés contre Israël, en réponse à la destruction du consulat iranien le 1er avril dernier, indique notre correspondant à Téhéran. Les médias iraniens ont publié des vidéos montrant des drones et des missiles se diriger vers l’ouest depuis les régions frontalières de l’Iran en direction d’Israël.

Le compte du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, sur X affirme dans un nouveau texte que « le régime maléfique sera puni », signe que l’Iran est prêt à une escalade. Dans un texte envoyé aux médias étrangers basés à Téhéran, le gouvernement iranien a affirmé qu’une attaque iranienne, après la destruction du consulat iranien, était une action légitime.

La situation au Moyen-Orient s’est tendue davantage ces dernières heures ce samedi 13 avril, avec la menace d’une riposte iranienne consécutive à un raid aérien attribué à Israël contre l’ambassade d’Iran à Damas, le 1er avril ; sept Gardiens de la révolution dont deux commandants y ont trouvé la mort, selon Téhéran.

La Jordanie, l’Irak et le Liban ont annoncé la fermeture de leur espace aérien dans la soirée de samedi. Israël va en faire de même : son espace aérien sera fermé à compter de samedi 21h30 TU, indiquent les autorités aéroportuaires.

Joe Biden a écourté son week-end et a regagné la Maison Blanche, quelques heures avant l’attaque de drones, « pour consulter son équipe de sécurité nationale sur les événements au Moyen-Orient », selon un message de son équipe à la presse.

M. B.