dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Narendra Modi accueille des guépards pour un ambitieux projet de réintroduction en Inde

Narendra Modi accueille des guépards pour un ambitieux projet de réintroduction en Inde

L’Inde se lance dans un plan écologique ambitieux : réintroduire des guépards, disparus dans le pays depuis plus de 70 ans. Huit de ces félins arrivent, samedi 17 septembre, de Namibie, où ils seront maintenus en espaces confinés pour un moment, avant d’être progressivement relâchés dans une réserve protégée du centre du pays. Un événement politisé, car le gouvernement a choisi de l’organiser pour le jour de l’anniversaire de Narendra Modi.

Le Premier ministre en personne ouvrira la cage des huit guépards africains arrivés de Namibie pour qu’ils commencent leur longue acclimatation à l’Inde. Après leur quarantaine, ils seront maintenus dans un grand enclos, puis, si tout se passe bien, seront relâchés dans la réserve de Kuno, au centre du pays.

L’Inde abritait autrefois des guépards asiatiques mais l’extinction de l’espèce y a été déclarée en 1952. Le maharaja Ramanuj Pratap Singh Deo aurait tué les trois derniers spécimens à la fin des années 1940. La disparition du guépard en Inde est principalement imputée aux chasseurs mais aussi à la perte de son habitat, rappelle l’AFP.

Les cinq femelles et les trois mâles ont fait le voyage depuis un parc animalier situé au nord de Windhoek, la capitale namibienne, à bord d’un Boeing 747 affrété surnommé « Cat plane » (l’avion chat), pour un vol de 11 heures.

Critiques

Le principe de cette réintroduction est louable, mais sa mise en œuvre semble bancale, explique Ravi Chellam, biologiste de la faune et directeur du centre Biodiversity Collaborative. « Les guépards ont besoin de beaucoup d’espace pour vivre, avec une faible densité d’animaux, explique-t-il. Les autorités espèrent avoir 21 guépards sur place dans 15 ans, mais le parc qu’ils ont choisi est trop petit pour en accueillir autant. Et même si cela fonctionne, cela ne serait pas durable, car pour qu’une population de guépards s’installe, il faut au moins 50 adultes. Donc cette réintroduction est mal menée. »

C’est la deuxième année consécutive que le gouvernement organise un grand événement pour l’anniversaire de Narendra Modi, signe de la personnalisation croissante du pouvoir. L’année dernière, les Indiens étaient invités à se faire vacciner massivement contre le Covid-19 en son honneur. Cette année, le Premier ministre « offre » à l’Inde le retour de ce formidable félin.

S. F.