mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > Ouzbékistan : le président Mirzioïev largement et sans surprise réélu pour sept ans

Ouzbékistan : le président Mirzioïev largement et sans surprise réélu pour sept ans

Le président sortant de l’Ouzbékistan, Chavkat Mirzioïev, a été largement réélu à l’issue de la présidentielle anticipée de dimanche 9 juillet dans le pays le plus peuplé d’Asie centrale, selon les résultats préliminaires.

D’après ces résultats transmis ce 10 juillet par la Commission électorale lors d’une conférence de presse dans la capitale Tachkent, M. Mirzioïev a obtenu 87,05% des voix et décroche ainsi un mandat de sept ans, jusqu’en 2030, tandis que la participation frôle les 80%.

Élu en 2016 avec 88,61% des voix, puis réélu avec 80,12% en 2021 lors de scrutins critiqués par les observateurs internationaux pour leur manque de concurrence, le dirigeant ouzbek faisait là encore face à des candidats méconnus du grand public.

Un réformateur à même de consacrer l’ère du « Nouvel Ouzbékistan » ?

Chavkat Mirzioïev avait convoqué cette présidentielle dans la foulée du référendum constitutionnel du 30 avril, adopté à plus de 90%, qui valide le passage du quinquennat au septennat et l’autorise à se représenter pour deux mandats supplémentaires.

Des mesures qui ouvrent la voie au maintien théorique au pouvoir jusqu’en 2037 du dirigeant, qui avait été le Premier ministre de son prédécesseur, Islam Karimov, entre 2003 et 2016.

Ingénieur de formation, M. Mirzioïev se présente comme un réformateur à même de consacrer l’ère du « Nouvel Ouzbékistan », où « l’être humain est la valeur suprême », un mantra affiché partout à travers le pays.

L’Ouzbékistan, ex-république soviétique riche en gaz, occupe une position stratégique, étant le seul pays frontalier de tous les autres États de la région, dont l’Afghanistan.

M. B.