mardi 28 mai 2024
Accueil > A la UNE > Para-powerlifting : Samira Guerioua se qualifie aux paralympiques de Paris-2024

Para-powerlifting : Samira Guerioua se qualifie aux paralympiques de Paris-2024

L’athlète algérienne de para-powerlifting, Samira Guerioua, double médaillée d’or à la Coupe du monde de la discipline (messieurs et dames) qui prend fin, dimanche au Caire, s’est qualifiée aux Jeux paralympiques de Paris-2024, a-t-on appris auprès de l’entraîneur national, Mohamed Salaheddine Benatta.

« Effectivement, notre championne Samira Guerioua s’est qualifiée aux Jeux Paralympiques 2024 de Paris. Elle s’est distinguée lors de cette coupe du Monde qui se déroule au Caire, en décrochant deux médailles d’or dans la catégorie des -45kg », a indiqué à l’APS l’entraîneur national.

Au Caire, Guerioua a remporté une première médaille en vermeil au meilleur essai avec (93kg), échouant à la barre de 96kg (3e essai), avant d’en ajouter une autre en or au total de ses essais avec une charge à 183kg au total.

« C’est la 3e athlète para-lifter algérien qui a assuré sa place aux joutes de Paris, après les tickets obtenus par Hocine Bettir (-65kg) et Hadj Ali Mohamed Amine (-88kg), réussis lors du dernier Championnat du monde de la discipline le mois d’août dernier à Dubaï, en attendant les possibilités d’en qualifier d’autres », a expliqué Mohamed Sallaheddine Benatta.

En attendant ce prochain objectif, le para-powerifting algérien a fait bonne figure lors du rendez-vous du Caire, en remportant un total de 10 médailles (6 or, 3 argent, 1 bronze).

Les autres consécrations en vermeil ont été l’œuvre de Hocine Bettir (-65kg) avec une charge à 190 kg à son 1er essai et une autre médaille en argent au total de la catégorie, après avoir échoué à soulevé les barres de 195 kg et 200kg. L’argent du meilleur essai est revenu à l’Egyptien Ali Mondy Ahmed (120kg) et qui a ajouté l’or du total (330kg, réussi à ses 3 essais), Les deux bronzes sont revenues au Namibien Kamenye Kapuma (75kg).

Hadj Ahmed Beyour (-49kg), s’est adjugé de son côté de l’or de la meilleure charge (145 kg), et une bronze au total (285kg), devant l’Egyptien Mashrafy Sawamil (140kg) et or au total (405 kg), et son compatriote Gaddafi Huder (125kg) et argent au total (360kg).

L’autre algérien, Hadj Ali Mohamed Amine (88kg) a remporté lui aussi l’or au total des essais avec 634 kg et une argent au meilleur essai (217kg).

La dernière consécration en or a été glanée par l’athlète Nacera Merar dans la catégorie des (-79kg) avec 127kg du meilleur essai, au 3e essai, et une argent au total des ses essais.

L’unique médaille de bronze algérienne a été décrochée par Aymen khodja dans la catégorie de -59kg, avec une charge à 155kg, échouant au passage à soulever le 160kg deux reprises. L’or de la catégorie du meilleur essai est revenu à l’Egyptien Elmenyawy Med (190kg), en plus de l’argent au total (375kg), devant son compatriote Elgafary Hossam qui a pris l’or du total (495kg) et l’argent du meilleur essai (170kg).

Les prochaines échéances internationales sont les Jeux mondiaux en Thaïlande (décembre), la Coupe du monde de Fazaa aux Emirats arabes unis (février-2024) et le Grand Prix de Manchester (juin).

Le para-powerlifting algérien est représenté par six athlètes dont deux filles à la Coupe du Monde (messieurs et dames), au Caire (Egypte), une compétition qualificative aux Jeux paralympiques de Paris-2024.

Le rendez-vous cairote permet aux athlètes d’engranger des points supplémentaires dans leur classement paralympique avec l’objectif de se qualifier aux joutes parisiennes l’année prochaine.

M. B.