lundi 6 février 2023
Accueil > A la UNE > Près de 186 000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l’échelle nationale

Près de 186 000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l’échelle nationale

Près de 186 000 agriculteurs parmi plus de 200 000 concernés à l’échelle nationale, ont bénéficié de contrats de concession, a révélé samedi à Boumerdes, le directeur général de l’Office national des terres agricoles (ONTA), Mohamed Ameziane Lanasri.

« Le nombre de bénéficiaires de contrats de concession représente un taux de 96% des agriculteurs concernés par l’opération de reconversion du droit de jouissance permanent en droit de concession, à l’échelle nationale », a indiqué M. Lanasri, dans une déclaration à la presse, en marge de la célébration de la 29e édition de la Journée nationale d’orientation agricole.

Il a ajouté que les dossiers des 4% restants « se trouvent toujours au niveau des tribunaux qui statueront sur leurs cas ». Les concernés par ces dossiers sont notamment confrontés à des litiges relatifs aux droits d’héritage et autres.

« Ce dossier est en phase de parachèvement, et la majorité des wilayas du pays ont réalisé des taux rapprochés en matière d’octroi des contrats de concession, à l’exception d’un petit nombre d’entre elles, dont Boumerdes, qui compte près de 1.470 dossiers en suspens, actuellement en cours d’aplanissement », a fait savoir le même responsable.

Des participants à cette Journée, parmi lesquels la chercheuse Benrokia Benyoucef de l’université de Blida, Ghilas Kaci de l’université de Boumerdes et Hamlil Nouara de l’université de Tizi-Ouzou, ont souligné l’impératif de « la fédération des efforts et de l’implication de toutes les parties concernées pour opérer un changement des mentalités, en vue du développement et modernisation du secteur agricole, et la consécration d’une production de qualité de façon permanente », ont-ils recommandé.

Ils ont, également, convenu de la nécessité d’accorder, aux agriculteurs, des contrats de concession, qui les aideront à obtenir des crédits bancaires pour investir dans la modernisation de toutes les étapes de la production.

Outre des agriculteurs et des représentants de services concernés, des chercheurs et des professeurs universitaires ont pris part à cette manifestation marquée par l’animation de conférences axées, entre autres, sur la numérisation des exploitations agricoles et la carte électronique des agriculteurs et leur impact sur l’investissement et l’assurance agricole, et le partenariat dans l’investissement agricole.

A noter la signature de deux conventions de partenariat entre l’ONTA et la Faculté de droit de l’université de Boumerdes, et le secteur local de la formation et de l’enseignement professionnels, en marge de cette Journée nationale organisée par l’Office national des terres agricoles en coordination avec les services agricoles de la wilaya.

APS