dimanche 27 novembre 2022
Accueil > A la UNE > Président libanais : le Sommet arabe d’Alger revêt une importance capitale

Président libanais : le Sommet arabe d’Alger revêt une importance capitale

Le président libanais, Michel Aoun a affirmé, samedi à Beyrouth, que le Sommet arabe prévu à Alger, les 1 et 2 novembre prochain, « revêt une importance capitale », au regard des « questions cruciales »  auxquelles le monde arabe est confronté.

« Le prochain sommet arabe revêt une importance capitale, d’autant qu’il devient urgent de rassembler les rangs arabes autour des questions cruciales auxquelles nos pays arabes sont confrontés », a indiqué le président libanais lors d’une audience accordée au ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

« Ce sommet est important, compte tenu de l’ampleur des crises graves auxquelles le monde d’aujourd’hui est confronté, en sus des attaques qui ciblent les pays arabes exigeant l’unification de leurs efforts pour y faire face », a-t-il soutenu.

Parmi ces questions cruciales, le président libanais a cité la question centrale qui est la question palestinienne et la défense des droits du peuple palestinien, ainsi que la nécessité de mettre fin aux guerres qui ravagent plusieurs pays arabes, outre la lutte contre le terrorisme et les questions relatives à l’asile et aux déplacements, précise un communiqué de la présidence libanaise.

Par ailleurs, le M. Lamamra a pris part, samedi, à la réunion consultative des ministres arabes des Affaires étrangères, tenue à Beyrouth.

Les travaux de la réunion consultative ont porté sur « les derniers développements dans le monde arabe, face aux défis induits par les tensions actuelles sur la scène internationale notamment dans les domaines de la sécurité alimentaire et énergétique, outre les priorités de l’action arabe commune et les questions de la Oumma arabe, à leur tête la question palestinienne ».

Dans ce sillage, la réunion a évoqué les aspects liés aux préparatifs du sommet arabe prévu en Algérie.

Lors des débats interactifs, « les ministres participants ont affirmé être enthousiastes quant au sommet d’Alger et exprimé leur disposition à adhérer au processus préparatoire pour lui assurer plein succès ».

Ils ont salué également les efforts de l’Algérie visant à garantir une meilleure préparation et favoriser la convergence  sur des recommandations de qualité à la hauteur des aspirations des peuples arabes pour poser les bases nécessaires à la réalisation d’un nouveau départ de l’action arabe commune.