mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > Puff Daddy accusé de viol par une deuxième femme, quelques jours après la plainte de son ex Cassie

Puff Daddy accusé de viol par une deuxième femme, quelques jours après la plainte de son ex Cassie

Le rappeur P Diddy fait l’objet d’une nouvelle plainte pour viol, quelques jours après la plainte déposée par son ex compagne Casandra Ventura. Les faits dénoncés par Joi Dickerson-Neal remontent à 1991.

Le monde de la musique est une nouvelle fois secoué par des allégations d’agression sexuelle. Sean Combs alias P Diddy est de nouveau visé par une plainte pour violence sexuelle, quelques jours à peine après le témoignage de son ancienne partenaire Casandra Ventura.

Le fondateur du label Bad Boy Records est accusé de viol par une femme de 54 ans dénommée Joi Dickerson-Neal. Dans sa plainte déposée ce jeudi 23 novembre devant la Cour suprême de New York, et relayée par Variety, elle explique qu’en 1991, Sean Combs l’aurait « droguée, agressée sexuellement et maltraitée » et qu’elle aurait été victime de « vengeance pornographique ». Elle affirme avoir rencontré le rappeur à l’université de Syracuse en 1991. Après avoir fait une apparition dans un de ses clips, elle explique avoir accepté de dîner avec lui, et avoir été droguée puis violée à l’issue de ce dîner. Une vidéo de ce rapport sexuel non consenti a, d’après son témoignage, été envoyée à des proches du rapport.

Joi Dickerson-Neal poursuit Sean Combs alias P Diddy, pour « des blessures importantes et à vie » suite à cette agression présumée. Elle évoque notamment « une dépression grave et des idées suicidaires » et exige un procès devant jury et une indemnisation pour « blessures mentales et émotionnelles, détresse, douleur, souffrance et atteinte à sa réputation », selon la plainte.

P Diddy nie les accusations de viol

Cette nouvelle accusation pour viol, survient seulement une semaine la plainte de Cassie, l’ex-compagne de P Diddy. La chanteuse dénonçait des abus physiques et psychologiques subis pendant toute sa relation avec le rappeur. Elle accusait son ancien compagnon, de l’avoir droguée à plusieurs reprises et l’avoir forcée à avoir des relations sexuelles avec d’autres partenaires. Dans le texte de la plainte, elle disait avoir été violée à son domicile en 2018, peu de temps avant la fin de leur relation. « Il a souvent frappé à coups de poing, de pied, tapé, piétiné (Mme) Ventura avec pour résultats des contusions, lèvres éclatées, œil au beurre noir et saignements ».

Les deux parties ont toutefois déclaré vendredi 17 novembre avoir accepté de régler l’affaire à l’amiable sans fournir plus de détails. « J’ai décidé de régler l’affaire à l’amiable suivant des conditions qui me laissent un certain contrôle », a déclaré Mme Ventura dans un communiqué publié dans des médias américains.

Dans une déclaration pour le média TMZ, un porte-parole de Sean Diddy Combs conteste les faits relatés par Joi Dickerson-Neal. « L’histoire de Mme Dickerson, vieille de 32 ans, est inventée et non crédible. Mr. Combs ne l’a jamais agressée » dit-il avant d’affirmer que selon lui, « il s’agit simplement d’une question d’argent. »

A. S.