mardi 27 février 2024
Accueil > A la UNE > Rentrée scolaire : Zitouni confirme la disponibilité des fournitures scolaires à des prix raisonnables

Rentrée scolaire : Zitouni confirme la disponibilité des fournitures scolaires à des prix raisonnables

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a affirmé que toutes les mesures ont été prises pour assurer la disponibilité des différentes fournitures scolaires à des prix raisonnables, et ce, dans le souci de garantir une rentrée scolaire dans les meilleures conditions.

Présidant une réunion d’évaluation avec les producteurs et les importateurs des fournitures scolaires au siège de l’Agence algérienne de promotion du commerce extérieur « ALGEX », qui s’est déroulée en présence du Directeur général de la régulation et de l’organisation des marchés au ministère, Sami Kolli, M. Zitouni a fait savoir que ses services œuvraient à « assurer la disponibilité des fournitures scolaires à des prix raisonnables pour garantir une rentrée scolaire dans les meilleures conditions ».

En marge de cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire, le ministre a fait état de « la mobilisation de 59 opérateurs locaux spécialisés dans la production des fournitures scolaires au niveau de 17 wilayas, outre le recensement de 137 sociétés ayant importé ces produits à un montant qui s’élève à 88,6 millions de dollars en 2023 », soulignant la hausse des importations de ces marchandises comparativement à 2022 (51 millions de dollars).

Concernant la commercialisation et la promotion de ces produits, M. Zitouni a fait état du lancement, d’ici à la fin du mois d’août, de 72 expositions à travers 58 wilayas, dédiées à la vente des fournitures scolaires, en sus de 3 grandes expositions régionales à Oran, Alger et Constantine, soulignant que ces expositions constitueront « une référence pour les prix des fournitures scolaires ».

Par ailleurs, le ministre a appelé les producteurs locaux de fournitures et d’articles scolaires à augmenter le rythme de production, et « certains importateurs à s’engager dans la fabrication locale », au vu de la taille du marché national prometteur et des avantages offerts par le Gouvernement pour l’investissement en dans ce domaine.

Répondant à une question sur la récente hausse des prix des climatiseurs, le ministre a affirmé qu’en 2023, le marché national a vu l’introduction de 782.000 climatiseurs contre 400.000 unités en 2022, et a exclu « le problème de disponibilité », soulignant qu’il « s’agit plutôt de certains commerçants qui profitent de la dernière vague de fortes chaleurs qu’a connue le pays pour augmenter les prix de manière aléatoire ».

Il a, en outre, rappelé que ses services prendraient des mesures dissuasives à leur encontre.

Concernant l’installation, lundi, du Conseil national consultatif de promotion des exportations (CNCPE) par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, le ministre a indiqué que cet organe sera « un espace regroupant tous les exportateurs et leur permettant de discuter et de soulever leurs préoccupations » et un outil pour atteindre les objectifs nationaux en matière d’exportations, notamment hors hydrocarbures.

B. M.