mercredi 22 mai 2024
Accueil > A la UNE > Royaume-Uni : la police britannique est une institution raciste, admet l’un de ses chefs

Royaume-Uni : la police britannique est une institution raciste, admet l’un de ses chefs

La police britannique est une institution raciste : c’est l’ un des grands chefs des forces de l’ordre qui le dit. Gavin Stephens dirige le Conseil national des chefs de police au Royaume-Uni.

Les discriminations dans la police britannique atteignent un niveau institutionnel, selon le patron des commissaires. Interrogé par le quotidien The Guardian, Gavin Stephens estime que les protocoles de maintien de l’ordre n’ont pas été pensés avec les personnes racisées, avec pour conséquence des « résultats disproportionnés », comprendre : un usage exagéré de la force envers la communauté noire.

Depuis trente ans

Le débat sur le racisme dans la police dure depuis trente ans au Royaume-Uni. Gavin Stephens, élu par ses pairs, dénonce la réticence des forces régionales individuelles à admettre ce racisme institutionnel ; or, la réforme ne peut que découler de cette reconnaissance. Elles ne sont qu’une minorité, dont la police écossaise, à avoir accepté de se remettre en question.

Discriminations enracinées

L’année dernière, un rapport dénonçait les discriminations (le racisme mais aussi la misogynie, l’homophobie) enracinées dans la police londonienne, la plus grosse branche du pays, mais la Met en a rejeté les conclusions. Quant aux changements promis par le Conseil britannique des commissaires dans le sillage du mouvement Black Lives Matter, ils auraient dû être déjà mis en œuvre, dénonce Gavin Stephens.

M. B.